AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — Redamancy | Thobi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: — Redamancy | Thobi   Dim 6 Jan - 0:55

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

La dernière fois que t’as essayé de penser rationnellement n’a jamais été vraiment un succès. À vrai dire, depuis quelques mois déjà, t’as réalisé que plus tu écoutes ta tête, plus te te fais mal. Tu as appris à la dure que malheureusement, lorsqu’il s’agit de sentiments, il est souvent impossible de commencer à essayer de trouver une façon de réfléchir pour que tout se passe bien, que souvent, ce sont tes émotions qui prennent le dessus et dictent chacun de tes gestes. Ça aurait dû être le cas pourtant, après tout, c’est un peu comme ça que tu avais fonctionné depuis des années et jamais tu n’avais eu vraiment de problèmes… Mais tout avait changé maintenant et c’était peut-être beaucoup trop tard que tu l’avais réalisé. Depuis que tu avais reçu et échangé quelques textos avec Thomas lors du réveillon du jour de l’an, tu étais incapable de penser rationnellement. Tu savais très bien, depuis longtemps, que t’étais en train de t’attacher à lui. Tu l’avais su à la seconde où vous aviez échangé votre premier baiser que ça ne serait jamais pareil avec lui, que tu t’aventurais dans une pente très glissante. Ça ne t’avais tout de même pas empêché de poser tes mains sur lui, et pas seulement qu’une fois, réalisant, avec le coeur beaucoup plus meurtri qu’autre chose que t’étais tombé amoureux à ne plus être capable d’en retrouver la raison. Les derniers jours avaient été tellement difficiles. Contrairement à beaucoup, tu avais passé les fêtes à travailler, ou du moins, tu supposais que tu pouvais dire ça comme ça. À Séoul, plusieurs festivals de musique avaient pris place et ayant une très grande influence là-bas, vous aviez été invités à plusieurs reprises à y performer, sans compter une autre cérémonie de remises de prix très prestigieuse où vous aviez été nominés encore une fois dans plusieurs catégories. Tu étais tellement concentré sur ton travail dernièrement, mais cette fois-ci, ta tête était bien loin d’y être. Ça te prenait tout pour ne pas t’accrocher à ton téléphone portable en espérant avoir un message de lui, et lorsque tu le faisais, voyant que tu n’avais aucune nouvelle notification, tu ne pouvais pas t’empêcher de relire sans cesse votre dernier échange. Il t’avait dit qu’il t’aimait, clair, en trois mots seulement. Rien de détourné, pas de sous-entendus non plus. Juste à y penser, tu avais encore le coeur qui battait à un rythme de fou, au point où t’avais l’impression que tu allais te retrouver en crise dans quelques secondes à peine.

Peut-être que c’était tout ça qui t’avais poussé à prendre le premier billet d’avion que tu avais pu trouver de disponible, en direction pour Los Angeles, dès que tu avais pu te libérer de toutes tes obligations. Il y avait peu de gens qui étaient au courant de la situation entre Thomas et toi. Tu savais que tu avais merdé lors des célébrations de Thanksgiving et que tu avais réussi à vous exposer devant plusieurs de vos amis et pourtant, ce n’était pas vraiment un sujet sur lequel tu t’étais avancé avec ton entourage. Tout était tellement confus dans ta tête et tellement clair à la fois. Tu savais très bien ce que tu voulais et tu ne t’étais pas posé la question deux fois lorsqu’il t’avais finalement donné son adresse, bien décidé à aller chercher ce qui t’appartenait, mais tu étais encore incapable de définir ce que vous étiez tous les deux. Votre histoire avait tellement de rebondissements, sans compter toutes les questions pour lesquelles tous les deux n’aviez encore les réponses et pourtant, tu étais plus que certain de ce que tu faisais en ce moment. Tu n’avais eu aucun doute en posant le pied dans l’avion, encore moins pendant le voyage, et certainement pas maintenant, alors que tu débarquais enfin en Californie, réalisant que malgré le décalage horaire, tu étais maintenant à quelques kilomètres à peine de l’homme que tu aimais. Tu avais ces mots sur le bord des lèvres, tu avais tellement envie de les dire, de les crier à qui voulait bien l’entendre et tu mourrais d’impatience de te retrouver enfin devant ton amant, espérant une fois pour toute enlever ce mot de ton vocabulaire dès aujourd’hui. T’en as presque les mains qui tremblent lorsque tu débarques de ton taxi et que tu te retrouves devant l’adresse que tu avais noté dans ton cellulaire. Le nouvel appartement de Thomas, jamais tu étais venu le voir ici, tu avais appris que tout récemment qu’il n’était plus en colocation à son ancienne villa. C’était probablement mieux comme ça, maintenant que tu pensais à tout ce qui s’était passé entre vous là-bas. Tu pensais être en contrôle de la situation et pourtant, maintenant que t’as le visage devant sa porte d’entrée, tu te surprend à devoir reprendre le contrôle sur ta respiration qui commence à défaillir par la nervosité avant d’être capable de pouvoir cogner à sa porte. Tu sais même pas ce que tu vas lui dire lorsqu’il ouvrira la porte, tu sais même pas ce que tu es supposé faire maintenant. La seule chose dont t’es certain, c’est que ta place, aujourd’hui, elle est ici, et t’as certainement pas l’intention de fuir. T’en as assez de le quitter avec le coeur brisé et ce ne sera certainement pas le cas aujourd’hui.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 6 Jan - 3:12

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

- C’est là qu’elle a demandé de tes nouvelles et moi, j’ai pas pu lui dire comment tu allais, vu que je ne t’ai pas vu depuis un moment. - Tu soupires, t’as juste une envie, qu’elle se taise. T’as pas envie de l’entendre parler pendant des heures et des heures car déjà, elle est avec toi que depuis quelques minutes et tu as envie de lui dire de se taire, d’aller se pendre, de se faire frapper par une voiture, peu importe. T’as vraiment la tête à tout ça depuis quelques jours, t’as l’esprit complètement ailleurs. Lorsque ta petite soeur t’avais demandé de l’accompagner pour aller chercher quelques effets personnels chez une amie, tu avais accepté, mais avec un certain recul. T’avais pas envie de commencer une guerre avec elle, qu’elle te pose trop de questions, aussi. T’as toujours été le gars serviable avec elle, et si jamais tu osais lui dire non maintenant, tu savais d’avance que tu risquais d’avoir des problèmes, de passer un interrogatoire digne d’un film de Tom Hanks. Ou de Tom Cruise. T’arrives même plus à savoir qui est qui depuis quelques jours, depuis que tu as osé envoyer ton adresse à ton amant, ton ami, ta moitié … Tu ne sais même plus comment l’appeler. Tout ce que tu sais, c’est qu’il te manque, t’as bien envie de croire tout ce qu’il t’as dit par texto la veille du jour de l’an mais tu as toujours un doute en tête, ne sachant pas la vérité. La dernière fois qu’il t’avais mentionné vouloir te voir, il ne l’avait pas fait. Il ne t’avais pas plus donné de nouvelles après octobre, après ton escapade à Chicago. Tu as beau te dire que tu as agit comme un salaud avec lui bien des fois, en ce moment même, tu ne le trouves pas vraiment mieux. Pourtant, tu n’avais pas hésité une seule seconde avant de lui écrire que tu l’aimais, espérant recevoir ce genre de message à ton tour. Il t’avais bien mentionné être amoureux de toi, mais t’en étais pas certain. Bien des fois, on peut dire des mots par la colère et tout ça, ça en avait tout l’air. T’écoutes à moitié ta soeur lorsqu’elle te parle de votre mère, de votre père, de l’inquiétude que tes parents peuvent avoir depuis un moment avec toi. C’est vrai que tu te fais moins présent avec eux, que tu passes moins de temps au domicile familial, que tu cherches une manière de ne pas croiser tes parents, ne voulant pas leur parler. Ce n’est pas une question de ne pas les voir, bien au contraire, mais tu n’as pas envie de t’expliquer sur des choses que tu ne comprends même pas toi-même. Ta mère, elle adore Lucy, elle en est folle. Et t’as certainement pas envie de lui expliquer que Lucy et toi, c’est pas totalement la jolie histoire d’un conte de fées. T’as bien envie de tout laisser tomber avec elle, lui expliquer que t’en as rien à faire de ce qu’elle peut penser sur ce mensonge là, que t’en as assez de te cacher, assez de cacher les sentiments que tu possèdes pour quelqu’un de connu, pour un garçon qui commence de plus en plus à prendre de place dans ta vie, dans ton coeur, dans tout ce que tu possèdes. Tu ignores seulement si elle, elle a besoin de ton aide pour quelque chose de similaire car elle reste accrochée et ne pose jamais de questions. Elle reste distante lorsqu’il le faut, devenant câline de temps à autre. Tu as bien l’impression qu’il y a quelque chose derrière tout ça, mais tu ignores seulement quoi.

Tu es encore là à soupirer, espérant qu’elle puisse finir par arrêter de parler. Elle parle de ton chat maintenant. Le même que tu as depuis un an environ, le même qui te fuis depuis cet été. Tu ne comprends juste pas trop la raison de son agissement, à ton chat. T’as toujours été celui qui lui faisait attention, ne parlant pas plus fort que d’habitude, lui donnant tout l’attention qu’il a besoin. Et pourtant, ce n’est plus pareil depuis que tu as embrassé Hoseok. T’as espoir que ce dernier ne l’ai pas traumatisé d’une quelconque façon, ceci serait bête pour rien. Vous finissez par tourner le coin de la rue, tu as toujours les deux mains dans les poches de ton manteau. Elle, elle a les mains en l’air, essayant de t’expliquer ce que votre mère veut que tu lui apporte, la prochaine fois que tu iras la voir. T’as aucune idée de ce qu’elle te raconte, tu as visiblement l’esprit ailleurs. Ce n’est que lorsque tu décides de relever la tête, t’arrêtant de marcher, te trouvant devant ton domicile que tu comprendre pourquoi Ava, ta soeur, a arrêté de parler. Hoseok … Tu restes là, devant ta porte, en bas de l’escalier, surpris et complètement paumé. Si t’aurais su qu’il aurait été présent aujourd’hui, qu’il serait passé te voir, t’aurais tout fait pour être à la maison et seul. Pas avec ta soeur à tes côtés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 6 Jan - 4:13

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

T’es bête, t’es complètement stupide. Plus le temps passe, plus tu te dis que peut-être que tu n’aurais jamais dû venir ici en sortant de l’aéroport directement. Tu aurais très bien pu aller te poser chez toi quelques heures, attendre, relaxer, laisser le décalage horaire se calmer un peu. Tu sais même plus quelle journée on est, tu sais juste que t’es dans la journée, que le soleil est pas encore couché, que Thomas ne répond pas à sa porte non plus. T’as pas pensé à l’appeler, t’as pas du tout réfléchi. Après tout, sa vie ne consiste pas nécessairement à t’attendre, surtout pas lorsque tu ne donnes aucune date précise pour ton arrivée. En vrai, tu aurais bien aimé pouvoir venir le plus tôt possible, mais avec tout ce qui s’était passé avec la cérémonie de remise de prix et votre performance, t’avais pas pu prendre le premier avion possible dès le 1er janvier au matin. De toute façon, tu avais passé la journée avec ta soeur, avant de commencer à recevoir des textos de Thomas, qui n’était même pas encore passé à la nouvelle année de son côté. C’était toujours un peu étrange d’avoir des discussions avec des gens qui vivaient pratiquement dans une autre réalité que la tienne. Tu étais bien content d’avoir pu passer la journée avec ta soeur, toi qui avais tellement besoin d’une dose de rationalité dans ta vie. Elle était tout le contraire de toi après tout, même si les gens vous confondaient parfois pour des jumeaux identiques. C’était elle la plus vieille, elle était beaucoup plus sérieuse que toi, beaucoup plus mature. Non pas que tu n’étais pas sérieux dans ce que tu entreprenais, mais elle avait une bonne tête sur les épaules. Une petite dose de folie, juste assez pour être charmante, mais elle avait du front, elle n’avait pas peur de foncer et réussissait sa carrière de styliste et designer à merveille. Tu étais tellement fière d’elle, elle avait toujours été un modèle pour toi, alors tu avais un peu honte de te présenter à elle avec ta vie qui était un chaos, surtout niveau sentimental. Tu avais toujours été proche de ta famille, mais cette fois, tout avait un peu bloqué. Tu ignorais comment parler de ton problème, de ce que tu ressentais… Tu avais à peine été capable de mentionner que tu étais amoureux. Tu savais qu’elle avait compris lorsque tu lui avais dit que dernièrement, ta carrière n’était plus tout ce qui t’importais dans la vie, que tu commençais à avoir de nouvelles priorités, sans toutefois nécessairement t’étendre sur le sujet. Toi qui lui disais tout normalement, tu n’osais même pas imaginer comment ça allait se passer avec tes parents si tu étais incapable de raconter l’histoire qui te troublait à ce point à ta plus grande confidente.

T’es sur le point de prendre ton téléphone et faire la première chose que tu aurais dû faire lorsque t’es débarqué de l’avion, c’est à dire, envoyer un message à Thomas, ou essayer de l’appeler, t’en sais trop rien. T’as tellement de choses à lui dire, tu sais même pas ce qui est convenable de dire après tout ce qui s’est passé entre vous. Un simple bonjour te semble tellement banal et pourtant, tu ne te vois pas vraiment commencer la discussion avec une déclaration d’amour non plus. C’est pas rien ce que tu es prêt à faire aujourd’hui, t’as envie de baisser les armes, une bonne fois pour toute, et essayer de régler tous les problèmes auxquels vous faites face depuis le début. Tous, sans exceptions, même si vous devez rester debout tout la nuit pour en discuter et trouver le bon chemin à prendre, tu t’en fiches, tant que tu peux avoir la certitude qu’il sera là à tes côtés. Malheureusement pour toi, vous n’êtes visiblement pas au bout de vos peines. Tu comprends pourquoi Thomas ne répondait pas à sa porte lorsque tu relèves les yeux une toute petite seconde pour le voir arriver au loin, avec une fille à ses côtés. Tu soupires de soulagement lorsque tu vois que ce n’est pas Lucy, ayant déjà vu l’actrice il y a quelques semaines, tu sais maintenant à quoi elle ressemble. Tu ignores totalement de qui il s’agit, t’es pas là pour te faire des films non plus. T’as les yeux surpris, la bouche grande ouverte, t’as perdu ton anglais tout d’un coup, tes mots tout court en fait, parce que même dans ta tête, t’essaies de penser en Coréen et ça ne te vient pas du tout. Heureusement que t’es pas arrivé là avec tes bagages et toutes tes choses. « Je… je suis désolé. Je viens tout juste d’arriver, euhm… » Tu ne peux pas t’empêcher de te pencher vers l’avant pour saluer la jeune femme qui accompagne Thomas, dans une révérence typique de tes coutumes. Tu sais pas quoi dire non plus à elle, il faut que tu te présentes? Si oui, comment? En commençant par dire ton nom, probablement, mais tu te vois pas vraiment devoir expliquer pourquoi t’es ici, comme un cheveu sur la soupe. « C’est bête, aish… j’aurais dû appeler avant. » Tu passes ta main dans tes cheveux, ignorant si tu dois regarder devant toi, sur le sol, Thomas ou celle qui l’accompagne.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 6 Jan - 13:33

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

D’un seul coup, ta soeur a cessé ses paroles et tu comprends immédiatement pourquoi, lorsque tu décides de relever la tête, croisant le regard de ton ami. Finalement, il est venu te rejoindre, faisant acte de sa présence la seule journée que tu n’étais pas présent, la seule journée que tu avais décidé de sortir pour prendre l’air et passer quelques minutes avec ta soeur. T’oses pas sourire, t’oses même pas t’approcher. Tu restes là, devant lui, le regard planté sur lui, tes mains toujours dans les poches de ton manteau. Tu ne sais pas quoi lui dire, comment lui faire comprendre qu’il t’as manqué et tout ça, devant une jeune femme complètement curieuse. Elle n’est peut-être pas très âgée mais ta soeur t’as posé beaucoup de questions sur Lucy depuis ce matin et assez pour comprendre certaines choses, tu l’as bien remarqué dans ton regard et dans ses sourires. Elle ne te le diras jamais, mais Ava est bien capable de lire en toi, c’est quelque chose de simple pour elle, tu as toujours été assez proche de ta petite soeur, assez pour ne pas vous cacher des choses bien longtemps. Tu ne sais pas trop où planter ton regard. Tu sais que si tu continues de poser tes yeux sur Hoseok, un sourire finira par apparaître sur ton visage et ça, tu ne pourrais pas te le permettre. Pas comme ça, devant passants possible et Ava dans les parages.

Tu es heureux d’apprendre qu’il vient d’arriver et non qu’il est dans le coin depuis quelques jours, ne sachant pas trop comment venir te voir. T’aurais sincèrement dû rester chez toi ce matin, à faire comme à ton habitude, soit pas grand chose, à te poser des tonnes de questions, toujours avec le prénom de ton amant sur le bord des lèvres. En peu de temps, tu as vécu beaucoup plus d’histoire que toutes les années d’avant rassemblées. Ta soeur a l’air ravie de rencontrer quelqu’un que tu peux connaître et pour ta part, ce n’est pas vraiment le cas. T’es réellement heureux de le voir, de pouvoir enfin entendre sa voix, de voir qu’il va bien et tu comprends comme jamais comment il a pu te manquer. T’as qu’une seule envie, de le prendre dans tes bras et d’espérer arranger vos problèmes. - Je suis Ava, la soeur de Thomas. Et toi ? - C’est la voix de ta soeur qui te remets l’esprit à l’endroit. Tu réalises alors que t’as toujours pas dit un mot depuis le début, que tu as toujours tes mains dans tes poches mais ceci ne t’empêches tout de même pas de garder le silence, préférant laisser Hoseok répondre tranquillement. Tu es bien curieux de savoir ce qu’il pourrait dire exactement à ta soeur, comment il voit les choses, lui. T’ignores la véritable raison de son retour, même si tu doutes un peu de tout ça. T’espères tout de même que tu as raison, qu’il est là pour toi et pour toi uniquement. Pas pour un concert le soir même ou encore, pour voir son amie stupide, la chanteuse à balles qui espère pouvoir finir sa vie avec un garçon au surnom de Kookie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 6 Jan - 22:26

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

De tous les retournements de situations auxquels tu pouvais t’attendre, celui là était bien le dernier que tu aurais pu t’imaginer. Tu savais que ta présence ici aujourd’hui comptait pour beaucoup, que ce n’était pas un geste banal. Tu lui avais promis que tu viendrais le voir après tout ce qui s’était dit entre vous la veille du jour de l’an, tu n’étais pas en visite simplement pour venir prendre un café tranquille avec lui et lui parler du beau temps et de ce qui se passait de bien dans ta vie dernièrement. Les raisons qui t’avaient poussées à venir jusqu’ici aujourd’hui, encore épuisé de tes cérémonies de la semaine dernière, le décalage horaire qui te déboussolait complètement, n’étaient pas banales, elles signifiaient tout pour toi. C’était probablement la décision la plus importante que tu avais pris dans les dernières années concernant ta vie sentimentale, c’est à dire de prendre les moyens de faire en sorte que tu puisses enfin rejoindre quelqu’un, quelque part, vous entendre sur vos sentiments et savoir ce qui allait s’en suivre après tout ça. Tu savais très bien ce que tu venais chercher ici aujourd’hui, soit un tas de réponses concernant les fondements même de votre relation, à savoir si tout l’amour que tu éprouvais pour lui était assez pour le convaincre que tu avais sa place à ses côtés et le convaincre qu’il en avait une également dans ta vie. Tout ça, c’était des sujets bien lourd, rien de bien plaisant non plus et t’avais la nervosité qui t’empêchait de penser rationnellement lorsque tu pensais à lui, encore plus lorsque tu te demandais quoi faire. C’était peut-être ça qui t’avais poussé à te présenter à son domicile sans même t’annoncer, réalisant maintenant que tu commettais une grave erreur, te retrouvant face à face devant une jeune femme qui se présenta comme étant sa soeur. Tu ne sais pas si tu dois te réjouir et commencer à sautiller sur place face à cette annonce ou bien te mettre à pleurer et aller te cacher, probablement pour mourir de honte. T’es soulagé, mais t’as aussi merdé. De toutes les façons dont tu pensais un jour rencontrer un des membres de la famille de Thomas, comme ça, c’était vraiment pas ce que tu avais imaginé. T’aurais pu passer plusieurs minutes à regarder le vide et à te demander quoi faire, en espérant que Thomas décide de te sauver, mais lorsque tu réalises qu’il n’a pas l’intention de dire un seul mot, t’as pas vraiment le choix d’essayer d’avoir l’air naturel pour ne pas te retrouver dans une situation complètement hors de ton contrôle. La dernière chose que t’as envie, c’est de commencer à dire des choses que tu ne devrais pas ou bien être tellement nerveux que t’es à peine capable d’agir comme quelqu’un de normal. Pas que t’as l’air tout le temps très sain d’esprit en temps normal, mais tu commenceras pas à faire exprès aujourd’hui non plus.

Sans vraiment hésiter plus qu’une seconde, tu t’avances vers la soeur à Thomas, Ava, en tendant la main chaleureusement. T’essaies de faire du ménage dans tes pensées et de trouver quelque chose à dire, histoire de pas avoir l’air d’un idiot non plus. La dernière chose que t’as envie, c’est de faire une mauvaise impression. « Euhm.. enchanté, je suis Hoseok. » Tu utilises ton prénom, pas Hobi, pas J-Hope non plus. C’est tellement rare que tu laisses les gens t’appeler de cette façon, et pourtant, tu vois pas comment te présenter autrement devant quelqu’un de la famille à Thomas. T’as pas envie qu’on t’associe à ton métier, à ton surnom, à ce qu’on connaît de toi comme ça, en faisant juste une recherche sur internet. De toute façon, t’as jamais été quelqu’un d’autre que toi-même avec lui, tu te prends pas pour personne d’autre, alors tu vois pas pourquoi tu utiliserais autre chose que ton vrai prénom pour te présenter. C’est bien une première. « Je savais pas que Thomas avait une soeur.. euhm, c’est vraiment un plaisir. » Tu lui souris de toutes tes dents, ce genre de sourire que toi seul est capable de faire. T’as toujours été sociable, c’est pas ton genre de fuir une occasion d’être sociable, même si tu sais que cette rencontre est peut-être pas nécessairement la plus appropriée considérant l’ambiguïté de ta relation avec Thomas. Tu réalises à ce moment que t’as jamais vraiment parlé de ta famille avec lui et qu’il ne t’as pas vraiment parlé de la sienne non plus. Il faut dire que jamais aucune situation n’avait vraiment été propice à le faire non plus, ayant plutôt peur de t’avancer sur un territoire sur lequel tu ne devais pas. T’oses pas vraiment dire rien de plus, tu sais même pas comment te définir, encore moins expliquer pourquoi t’es là sans t’être annoncé, mais tu doutes que les questions ne tarderont pas à tomber à voir comment Ava n’a eu aucune hésitation pour s’avancer vers toi et s’introduire. Peut-être que t’es de trop en ce moment, clairement, c’est pas le bon moment pour venir voir Thomas et discuter avec lui. « J’aurais dû m’annoncer, je veux pas déranger. » Si ce n’est pas ton anglais terriblement cassé qui laisse paraître à quel point t’as aucune idée où te placer en ce moment, que t’es clairement pas à l’aise dans cette situation, c’est ta façon de regarder un peu partout, ne sachant même pas quoi faire de tes mains. Tu gesticules beaucoup trop en parlant, jusqu’à ce que tu oses poser tes yeux sur Thomas, la détresse au visage.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Lun 7 Jan - 1:34

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Il s’avance vers ta soeur et toi, tout ce que tu trouves à faire, c’est de reculer d’un pas. Tu aurais préféré ne jamais assister à ce genre de rencontre. Tu n’avais jamais imaginé présenter Hoseok à ta famille, c’était quelque chose pour toi d’inconcevable, quelque chose que tu n’avais pas réalisé jusqu’ici. De toute manière, qui présente un simple amant à sa famille ? Avec les semaines, tu avais fini par comprendre que ça ne servait à rien de tout nier, que t’étais complètement épris de ce garçon et que tu aurais certainement dû faire les premiers pas. Tout ça, tu le regrettais. Et encore plus lorsque ta soeur décide de se nommer, espérant pouvoir faire plus ample connaissance avec lui. Tu as encore un mouvement de recul, ne sachant pas trop où te cacher. T’espères seulement ne pas entendre le mot ‘’ami’’ de la bouche de Hoseok. Si ce dernier finit par mentionner ce simple mot, tu feras un malheur, tu le sais d’avance. T’as tellement espéré le voir depuis des jours, de pouvoir poser tes yeux sur lui. Pas la peine de lui parler, uniquement le voir te suffit. Tu voulais voir qu’il était toujours là, qu’il allait bien aussi. Maintenant que tu l’as vu, tu as presque envie de lui dire de partir et de revenir un peu plus tard, question de ne pas devoir parler avec Ava. Tu adores ta soeur, vraiment beaucoup. Par contre, tu sais bien qu’elle peut devenir une vraie plaie lorsqu’elle s’y mets. Et tu n’as vraiment pas envie qu’elle le devine aujourd’hui. Elle lui serre la main, tu te trouves de trop dans le paysage. Tu aimerais bien rentrer chez toi, de peur d’entendre tout ce qui se présentera entre les deux. Ava est curieuse, encore pire que toi. T’as tout simplement peur qu’elle ne décide de lui demander ce qu’il est pour toi, de où vous vous connaissez. Si tu as eu ce genre de conversation avec deux des amis de ton amant, l’année dernière, ce n’est pas pour en entendre une contre ton coeur. T’aimerais te boucher les oreilles pour ne rien entendre, ne voulant pas devoir fournir des explications ensuite à ta soeur, si jamais ton visage se défait, si jamais des larmes décident de couler, prouvant de cette manière qu’il te brise le coeur.

Cependant, Hoseok décide d’y aller prudemment, préférant ne rien dire, donnant uniquement son prénom, parlant peu. - Je sais qui tu es … - D’autres mots commencent à sortir tout doucement et tu pries tout bas pour qu’il puisse finir par se taire. T’as peur de ce qu’il peut sortir comme conneries, qu’il ne mentionne un mot de trop, que ta soeur se retourne vers toi et te demande des explications. Il ne savait pas que tu avais une soeur, tu ne le lui a jamais dit. Pourtant, avant même que Hoseok ne t’annonces avoir passé une partie de son temps avec sa grande soeur, Dawon, toi, tu la connaissais un peu. Internet renferme des secrets. Beaucoup de secrets aussi. Tu décides de lancer un regard appuyé dans la direction de Hoseok, espérant que ce dernier puisse comprendre qu’il devrait se taire. T’as pas envie qu’elle lui demande des explications ou encore pire, qu’elle l’invite à dîner. Tu aimerais tellement pouvoir te creuser un trou lorsqu’il décide de mentionner qu’il aurait dû s’annoncer. Visiblement, il n’a pas vu tes mimiques, ce que tu as essayé de lui faire comprendre. - Tu ne déranges pas du tout. On allait manger un morceau, j’espère que tu vas te joindre à nous. - Elle sourit comme une étudiante découvrant une note parfaite à son bulletin. Visiblement, elle prend Hoseok pour un ami et toi, pas plus fin, tu préfères garder le silence, laissant ton amant se débrouiller seul, malgré son regard de détresse. - Je trouve juste étrange le fait que tu ne sois pas avec ton groupe et que tu te présentes à la porte de mon frère, seul. - T’aimerais pouvoir l’étouffer tranquillement avec un coussin. T’aimerais pouvoir l’assommer avec une roche et la laisser agoniser seule dans son coin. T’as bien l’intention de lui mentionner quelque chose, d’aider Hoseok un court instant, mais les mots te manquent. Tu n’as aucune idée de ce que tu pourrais lui dire. Tu restes donc là, à attendre gentiment, espérant que la chute ne soit pas trop dure pour toi.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Lun 7 Jan - 20:49

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Te présenter, rester poli, dire que tu reviendras une autre fois, partir. Plus le temps passe, plus tu te dis que t’as vraiment pas envie de rester ici en ce moment, que chaque seconde qui passe est une seconde qui te rapproche dangereusement d’un gouffre duquel tu ne pourras jamais te sortir. Tu savais pas que la soeur de Thomas était aussi insistante, tu savais pas qu’elle existait en fait jusqu’à ce qu’il y a quelques minutes à peine. Ça te fait beaucoup trop d’informations à assimiler d’un coup et bien que t’essaies de rester le plus naturel possible pour que tout se passe bien, tu commences à réaliser que c’est vraiment pas le cas et que t’es plutôt en train de te tourner au ridicule. T’as essayé d’envoyer des signaux à Thomas, qu’il fasse quelque chose, n’importe quoi, t’es persuadé qu’il a autant envie de se retrouver dans cette situation que toi, c’est à dire pas du tout. T’as pas envie de commencer à devoir t’expliquer sur ta présence ici aujourd’hui, mais t’as comme le sentiment que ça ne saura pas tarder. La soeur de Thomas mentionne qu’elle sait qui tu es, déjà en partant, t’as une réputation qui te précède et t’as pas trop envie de devoir y tenir, surtout pas avec tout ce qui s’est passé avec Thomas dans les derniers mois. C’était pas du tout ton intention de venir t’interposer dans une petite réunion familiale et te retrouver au coeur de l’attention, même si normalement ce n’est pas vraiment ça qui te dérange lorsque tu te retrouves dans une pièce avec des parfaits inconnus. Il faut dire qu’Ava est beaucoup plus bavarde que son frère, qui n’a toujours pas dit un mot et tu commences à lui en vouloir de te laisser ramer tout seul, même s’il doit bien s’en rendre compte maintenant que ton bateau est en train de couler. « Tu ne déranges pas du tout. On allait manger un morceau, j’espère que tu vas te joindre à nous. » Tu sens ton corps qui se crispe tout seul, tout d’un coup, comme si tu venais d’être parcouru par un choc électrique. Tu sais pas si tu dois rire ou pleurer ou partir en courant pour aller te cacher, mais tu ne peux certainement pas retenir le rire nerveux qui sort d’entre tes lèvres face à sa proposition. C’est pas une suggestion rendu là, t’es carrément forcé. Tu sais pas si c’est ton manteau qui est trop chaud, considérant que la température était en dessous de zéro lorsque t’as quitté Séoul et que les dégrés sont franchement plus haut ici à Los Angeles, mais tu te sens qui transpire un peu, tu ne peux pas t’empêcher de tirer sur le collet de ton chandail en espérant attraper une bouffée d’air un peu plus fraîche. « Oh non non non… je veux pas m’imposer, je reviendrai une autre fois… c’est pas plus grave. » Tu fais aller tes mains rapidement devant toi, laissant paraître un sourire gêné, un peu mal à l’aise, pour essayer de cacher ton envie de disparaître, là, maintenant, mais t’as comme l’impression que t’es pas encore au bout de tes peines.

Malheureusement pour toi, c’est loin d’être terminé et tu reçois une remarque sur la présence de tes bandmates. Y’a ton subconscient qui s’est probablement déjà jeté en bas d’un peu, te laissant un peu te démerder avec ton anglais qui commence aussi à vouloir t’abandonner. Tu te demandes quand est-ce que tu pourras trouver une lumière au bout du tunnel, mais tu te doutes qu’elle ne viendra pas à toi aussi facilement, pas alors que t’es laissé entièrement à toi-même à essayer de trouver un moyen de te sortir de cette situation un peu trop embarrassante à ton goût. « Oh mais on est pas constamment tous accrochés un à l’autre, même si ça peut paraître étonnant. » Tu passes une main dans tes cheveux, essayant de faire passer ça à la blague en riant un peu. Après tout, c’est pas tout à fait faux. T’es le premier qui s’est dirigé ici, à Los Angeles, à la seconde où t’en a eu l’occasion. Tu n’as pas vraiment donné d’explications détaillées à personne, t’as acheté ton billet avec ton argent, pas celle de la compagnie pour couvrir tes dépenses. Cette histoire, c’est ta vie personnelle et t’as pas envie de mêler personne dedans, pas en ce moment, pas alors que la toute petite lueur d’espoir que t’as est encore aussi fragile. « On a chacun une vie personnelle séparée aussi. » Ta famille, tes amis en dehors de Bangtan, tes amours… Tout ça, c’est à toi, à personne d’autre. C’est important après tout, à partager tout le reste de ta vie avec les 6 autres, d’avoir ton petit jardin à toi, histoire de ne pas vouloir les assasssiner tous les uns après les autres à force de les supporter 24/7. T’es bien heureux qu’ils soient pas là aujourd’hui en fait. « Je… je venais voir Thomas pour discuter… euhm, de trucs importants… mais c’est pas tout à fait le moment. » Tu commences à faire frotter tes pieds un peu par terre, incapable de te tenir sur place avec la nervosité qui te ronge de l’intérieur. Tu sais pas trop comment t’en sortir, t’espères que ce sera assez pour Ava, osant pas t’aventurer plus loin. C’est pas la place, pas le moment. Pas comme ça.


_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mar 8 Jan - 1:52

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Tu n’as qu’une envie, soit celle qu’il disparaisse. Depuis le temps que tu as envie de le voir, de le serrer dans tes bras et de pouvoir lui dire les vrais mots, ce n’est plus le cas. T’as envie qu’il décide de rebrousser chemin, qu’il puisse comprendre que ce n’est pas contre lui, mais que tu n’as aucune envie que ta soeur puisse apprendre certaines choses sur toi, sur son frère, de cette manière. Si tu as un peu plus de facilité avec ton orientation depuis quelques mois, tu n’as toujours rien dit à ta famille et tu retardes sans arrêt cette sortie qui, un jour, devra se faire. T’as seulement envie de trouver le bon moment pour en parler avec ta famille et pas sur le bord d’une porte, avec ton … ton … Tu ne sais comment l’appeler maintenant, t’ignores tellement de choses sur sa personne qu’il devient impossible pour toi de mettre des mots sur ce que tu représentes pour lui. Tu aimerais pourtant être certain de ses sentiments, de ses choix aussi. Tu as toujours Lucy dans ta vie, ce n’est pas une mince affaire, mais sachant que cette dernière ne compte pas pour toi, tu es complètement libre d’aimer qui tu veux. Et comble de malheur ce garçon est entrain de passer un interrogatoire par ta soeur et toi, tu préfères ne rien ajouter de plus, le laissant patauger seul. Il serait simple de dire à Ava d’arrêter, de rentrer à l’appartement et de se faire oublier et pourtant, tu restes en retrait, écoutant chacune de leurs paroles. T’aimerais qu’il puisse prendre les devants, qu’il mentionne tout court à ta soeur ce qu’il est pour toi. Et pourtant, il longe la discussion. C’est complexe, tu viens de t’en rendre compte. Tu ne veux pas qu’Ava comprenne que son frère voit un garçon en cachette, que toutes les rumeurs depuis la sortie de The Maze Runner, sont vraies. Mais tu as encore plus envie de comprendre ce que Hoseok te veux, ce que tu représentes à ses yeux. T’as envie de le lui demander là, devant ta soeur, mais tu te retiens. Pour plusieurs raisons, tu préfères tenir ta langue.

Ava décide d’inviter le chanteur d’un groupe qu’elle a appris à connaître grâce à toi, à rester avec vous deux. Si tu aurais pensé que les choses se seraient aussi compliquées pour toi dans un futur proche, tu n’aurais pas pris le temps de lui faire écouter quelques chansons, lors de ton retour de cette fameuse soirée, la toute première, celle où tu avais posé tes yeux sur ton prochain amant. Tu étais revenu à la maison, les yeux brillants, le coeur en alerte. Tu avais pris le temps d’expliquer à ta soeur qui tu avais rencontré et qui était exactement ce groupe. C’est ainsi que tu avais commencé à apprendre leurs chansons, avec elle. Hoseok décline l’invitation, ce qui te rends malheureux l’espace d’une seconde. Tu aurais aimé pouvoir l’avoir près de toi, pouvoir lui parler. Seul à seul aurait été mieux, tu le sais bien. Tu aurais tout de même apprécié qu’il puisse passer un peu de temps avec toi, tu lui aurais très certainement présenté ta soeur d’une autre façon. Et tu aurais jeté cette dernière à la porte ensuite, sans aucun problème. Les questions continues, tu te sens mal pour le Coréen. Mais en même temps, tu te vois mal arriver, couper la conversation et répondre à sa place. T’aimerais pourtant le faire, mais tu ne veux pas. Tu ne veux pas alerter Ava, cette dernière était déjà bien assez curieuse comme ça. - Ok, t’as fini ? … - Tu as fini par ouvrir la bouche, espérant pouvoir aider Hoseok de cette manière. Tu ne sais pas quoi dire d’autre, tu ne sais même pas pourquoi tu as décidé de parler. Peut-être pour montrer que tu étais toujours là, peut-être pour faire avancer les choses, aussi. Tu aimerais pouvoir changer de place, rentrer, te retrouver dans une pièce avec Hoseok et surtout, pouvoir lui parler. Vous avez plusieurs choses à vous dire, plusieurs problèmes à régler. - Si ça serait si important, il resterait pour dîner, voulant à tout prix te parler. De toute manière, il peut bien te le dire ici, tu finis toujours par tout me dire. - Ava hausse les épaules une secondes, tu la trouve de plus en plus effrontée.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mar 8 Jan - 19:21

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Tu ne peux t’empêcher d’être surpris par la dynamique que tu peux observer entre Thomas et sa soeur. Si lui était quelqu’un de très discret, qui parlait peu, seulement pour dire qu’il pensait et rien de plus, Ava était totalement le contraire. Elle a l’air de quelqu’un de très sociable, qui n’a aucune gêne et qui surtout, n’a pas peur de prendre beaucoup de place, quitte à entrer dans des sujets de conversation qui ne la regarde pas vraiment. Tu ne peux pas dire que t’es froissé par la façon dont elle agit, t’es principalement surpris de te retrouver face à quelqu’un d’aussi entreprenante, surtout lorsque tu décides de la comparer à son frère. On dirait le jour et la nuit niveau personnalité, si ce n’était pas de leur ressemblance assez frappante, jamais tu n’aurais pu deviner qu’ils venaient de la même famille. Lorsque tu penses à la dynamique qui existe entre ta soeur et toi, c’est très différent. En vrai, c’est plutôt toi le bouffon, Dawon est celle qui est calme mais qui a toujours une petite touche d’humour à ajouter lorsque c’est le bon moment. Elle a beaucoup de tact, beaucoup plus que toi, et est d’une écoute extraordinaire. C’est probablement le point que vous avez le plus en commun, hormis votre apparence. Les gens vous pensent souvent jumeaux, à tort, tellement vous vous ressemblez. Tu ne peux pas t’empêcher de penser à elle en ce moment, te disant que tu ne serais pas contre avoir quelqu’un en ta compagnie pour essayer de te sortir du pétrin. À voir comment la discussion avance, t’as le sentiment que plus tu essaieras d’être sincère dans tes propos, sans nécessairement t’avancer sur quoique ce soit, plus elle tentera de creuser et t’as pas vraiment envie qu’elle découvre tes petits secrets. T’as pas envie qu’elle sache que t’as une relation avec son frère qui dure depuis plusieurs mois déjà, t’as pas envie qu’elle dévoile au grand jour les sentiments que t’as pour lui avant même que t’aies la chance de lui parler. Décidément, cette journée prend une tournure à laquelle tu ne t’attendais vraiment pas et tu commences à douter que c’est une bonne chose. T’as pas envie de partir, mais en même temps, t’as pas du tout envie de te retrouver dans le pétrin et tu le sens que ça s’en vient, tranquillement, mais sûrement. Ta seule solution, c’est de prendre tes jambes à ton cou et t’enfuir.

Heureusement pour toi, y’a Thomas qui intervient assez rapidement. T’es un peu surpris qu’il ose s’interposer comme ça alors que la discussion entre ta soeur et toi était déjà bien entamée. D’un autre côté, t’es content qu’il décide de le faire, tu supposes qu’il a autant envie que toi que votre secret soit dévoilé comme ça à Ava, c’est à dire, pas du tout. Peu importe ce qui se passera avec lui, t’es pas du genre à dévoiler des mauvaises surprises et tu remercies le ciel d’être fait solide sous la pression, parce que la jeune Brodie-Sangster ne manque pas de tours dans son sac pour essayer de te faire cracher le morceau. Lequel? T’en sais rien, mais clairement, elle cherche des explications et elle n’a pas encore trouvé la réponse qu’elle voulait, parce que malgré l’intervention de son frère, elle revient à la charge. T’as envie de mourir maintenant, surtout lorsqu’elle mentionne que son frère lui raconte tout. Tout? À quel point? Dans un sens, tu sais pas trop en quoi consiste leur relation, tu sais que t’as pas pû t’empêcher d’en glisser un mot à Dawon, sans rentrer dans les détails, les noms, encore moins sur la complexité de votre situation. Tu lui as simplement fait comprendre que ton travail, c’était plus toute ta vie, que t’avais envie de revoir tes priorités. T’avais pas besoin de plus que ça pour te faire comprendre, tu savais qu’elle sera là lorsque tu te sentirais prêt à tout lui raconter. Le problème, c’est que t’ignores encore ce que tu vas dire à Thomas. T’es certain de trois mots, trois petits mots. Le reste, c’est le néant. « Finalement, aller prendre un morceau, c’est pas une si mauvaise idée, non? » Belle tentative pour essayer de changer le sujet, tu te sens vraiment pas d’attaque à t’embarquer dans quoique ce soit et tu croises encore les doigts que ce soit assez pour détourner l’attention d’Ava ne serait-ce qu’assez pour que tu puisses t’en sauver, le temps de pouvoir te retrouver seul avec Thomas par la suite, histoire que vous puissiez enfin prendre le temps de mettre quelques choses au clair. « 11 heures de vol, ça creuse un appétit. » T’esquives la question avec ce que tu penses être un peu d’agilité, mais vraiment, tu sais que tu t’es foutu dans un beau bordel. Tu commences à regretter de t’être présenté ici, encore plus d’avoir finalement craqué et accepté l’invitation à manger d’Ava. Tu cours vers ta perte, c’est une question de temps.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mar 8 Jan - 23:25

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Tu passes ton temps à le regarder, t’arrives tout simplement pas à croire qu’il est revenu pour toi. Au départ, le 31 décembre, tu y avais cru un peu, pour essayer de l’oublier ensuite, comprenant que jamais, il allait laisser son groupe en plan pour venir te rejoindre. Tu avais regardé quelques dates sur internet, voyant des concerts en janvier, des dates rapprochées, des journées entières où son groupe aurait terriblement besoin de lui. Et de l’autre côté, il y a toi. Toi qui ne peut presque rien lui promettre, étant terriblement pris dans une fausse histoire de coeur, ne voyant même plus la porte de sortie. Lorsqu’il sourit, lorsqu’il essaie de se déprendre des questions de ta soeur, tu ne peux t’empêcher de le trouver adorable, tu comprends mieux que jamais que t’as fait une énorme bêtise lorsque tu l’as mis à la porte, cet été. Si le ciel vous a redonné une chance de vous revoir en octobre et maintenant en janvier, ce n’est pas pour rien. T’aimerais pouvoir comprendre que t’es fait pour lui et que lui, il n’a personne d’autre dans sa vie. Tu serais prêt à faire n’importe quoi pour pouvoir aller l’enlacer et lui dire combien il compte pour toi. Mais tu restes toujours là, derrière ta soeur, les mains dans tes poches. T’as fini par essayer de parler à Ava, de la calmer un peu avec ses questions qui n’ont aucun sens mais encore, elle revient à la charge. Tu as bien l’impression que Hoseok finira par partir et c’est la dernière chose que tu souhaites. Ça, et qu’il te dise que tout ce qui c’est passé entre vous deux, ce n’est qu’erreurs. Si tu as bien eu l’impression de t’être trompé dans la vie sur certains points, lorsqu’il s’agit de ton ami, tu sais bien que ce n’est pas le cas. Tu n’as qu’à poser tes yeux sur lui pour que ton coeur s’emballe, pour que tu ne le veuille que près de toi et que t’espères que cette fois-ci, ce sera la bonne.

Il parle de rester, t’as perdu ton petit sourire en coin. Jamais tu n’aurais pensé qu’il puisse vouloir rester, surtout avec Ava pas trop loin et pourtant, c’est le cas. T’as bien envie de dire à ta soeur qu’il doit être occupé, fatigué, trop pris par le temps, n’importe quoi, juste pour qu’il puisse partir au loin. C’est pas comme ça que tu imaginais cette rencontre et surtout ce sujet de conversation. Tu commences de plus en plus à douter de ce que tu devras dire à ta soeur désormais, espérant que si jamais tu dois lui parler et la mettre dans la confidence, qu’elle puisse garder le tout pour elle, et pour elle seule. Tu veux être celui qui expliquera le tout à tes parents, t’as pas envie que ça s’apprenne autrement que par tes paroles. Hoseok continue sur sa lancée, Ava a l’air ravie de la tournure des événements tandis que toi, tu ne fais que hocher la tête négativement, tu n’as pas envie d’être dans cette histoire. Et tu ignores surtout tout ce qui pourra sortir de la bouche des deux personnes qui comptent le plus pour toi. T’as bien envie de demander à ta soeur de partir plus loin, que t’as des choses à faire, que t’as pas envie de l’avoir dans les pattes et pourtant, tu redoutes un peu tout ce que Hoseok pourrait te dire. Peut-être que tu as peur de la tournures des choses aussi. Peut-être que t’as pas envie qu’il te dise qu’il ressent la même chose que toi, pour lui. Peut-être que t’as pas envie de comprendre que t’as merdé plusieurs fois, que le bonheur t’attendais juste de l’autre côté, que tu n’avais qu’à tendre la main pour l’attraper et que toi, tu as préféré continuer ta route, tête baissée pendant plusieurs mois. Ava acquiesce en souriant, se dirigeant vers ton domicile, ouvrant la porte comme dans un moulin. Pour ta part, tu fais face à Hoseok pour la première fois depuis des mois, vous êtes seul à seul quelques secondes et tout ce que tu fais, c’est de continuer à hocher négativement la tête, avant de te diriger à ton tour vers ton appartement, laissant ton amant derrière toi. T’as pas envie de régler ça en quelques secondes, à l’extérieur. T’as pas plus envie de régler ça devant Ava et pourtant, c’est exactement ce que Hoseok a choisi.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 0:02

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

C’est le silence autour de toi, alors que la soeur de Thomas entre dans son domicile sans même prendre la peine de dire un mot, ce qui t’étonnes franchement considérant qu’elle n’a pas arrêter de te poser des questions et de te passer des remarques depuis que ses yeux ont croisés les tiens. Dans un sens, ça fait pas ton malheur, ça te permet de prendre une grande respiration et de te calmer un peu, prenant quelques secondes pour replacer tes idées dans ta tête qui fonctionnait beaucoup trop rapidement depuis que tu avais commencé à te faire attaquer de la sorte par la soeur de ton amant. T’as pas envie de régler tout ça, là, maintenant, certainement pas devant sa soeur. C’est pas à toi d’apporter ce genre de sujets devant sa famille, tu détesterais que quelqu’un le fasses aussi pour toi, alors tu préfères garder la place qui te revient et ne pas trop t’avancer sur quoique ce soit. T’as quand même peur de ce que tu pourrais dire, tu sais que t’es un moulin à paroles quand tu t’y mets et c’est encore pire lorsque tu ne sais pas quoi dire, alors autant tu crains les questions de sa soeur, t’as autant peur de ce que toi tu pourrais être capable de sortir. Tu te dis que c’est une combinaison assez dangereuse et tu plains déjà Thomas d’être pris entre vous deux. D’ailleurs, il retourne à son silence habituel, n’osant pas répondre à ce que tu a avancé pour essayer de changer le sujet. Tu commences à te demander si tu as pris la bonne décision lorsque tu le vois te regarder, sa soeur vous ayant laissé seuls pour quelques secondes seulement. C’est la première fois que vous êtes seuls face à face depuis la veille du nouvel an, mais t’as à peine le temps d’ouvrir la bouche pour dire quelque chose qu’il te tournes le dos, suivant sa soeur à l’intérieur. Tu peux jurer que t’as quelque chose, quelque part, en dedans de toi, qui vient de briser tellement la sensation de le voir partir en t’ignorant de la sorte te fait mal. Vraiment, t’as fait une erreur.

Tu devrais fuir, maintenant. T’as le champ libre après tout. Y’a probablement un autre vol qui part pour Séoul pour bientôt, si t’es chanceux, t’auras même pas la chance de pouvoir subir les effets négatifs du décalage horaire tellement tu retourneras vite chez toi. Tu y penses, sérieusement, à partir et oublier tout ça, aller vivre ta peine d’amour tout seul dans votre appartement pendant que les autres ne sont pas là pour épier tes gestes et tes sautes d’humeur. Tu comprends pas pourquoi tout se passe comme ça, toi qui s’était présenté ici avec un peu d’optimisme, avec l’espoir que tout allait pouvoir s’arranger. Tu te rends compte qu’encore une fois, tu t’es fait des idées et ça te fend le coeur. T’es loin d’être quelqu’un qui abandonne dans la vie, peut-être que tu devrais apprendre à tirer ta révérence quand c’est le temps, ça t’aurait permis de ne pas t’enfoncer aussi loin dans une relation qui ne mènera clairement nulle part, mais il est déjà trop tard. Ton corps écoute pas tes pensées et avant même que t’aies le temps de te raisonner, tes gestes contredisent ce à quoi tu réfléchis depuis tout à l’heure et tu ne fais rien d’autre que suivre Thomas dans son appartement. C’est la première fois que tu viens ici, la dernière fois, il habitait encore temporairement avec des colocataires. Ça te fait étrange de te retrouver à son domicile, t’as l’impression d’entrer dans une partie de sa vie à laquelle t’es pas invité. C’est pas ta place et tu le sens, alors que tu te tiens proche de l’entrée, ignorant clairement où te mettre. Tu sais même pas ce qui se passe, y’a personne qui se parle. Si Thomas et sa soeur sont confortable dans ce genre de silence, tant mieux pour eux, mais c’est clairement pas ton cas. T’oses pas t’aventurer trop loin, et pourtant, tu peux pas rester sur place sans commencer à perdre la raison. T’as besoin de te ressaisir, et maintenant, sinon t’as aucune chance de survivre avant de t’effondrer en larmes dans un coin d’une pièce. « Euhm… je peux savoir où se trouve la salle de bain? » T’as besoin de te jeter de l’eau dans le visage, tout de suite. T’as le sentiment d’être en train de suffoquer, tu perds complètement le contrôle de ta nervosité et si ça ne paraissait pas dans tes gestes tout à l’heure, t’es à peu près convaincu que ça paraît dans ton visage maintenant tellement tu sens tes oreilles qui commencent à chauffer.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 0:24

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Tu as fini par rentrer, suivant ta soeur, laissant ton amant à l’extérieur. Rendu là, libre à lui de partir ou de rester. Pourtant, tu ferais vraiment n’importe quoi pour qu’il puisse vous suivre et passer un peu de temps avec toi. Que ce soit que pour quelques minutes ou pour le restant de la journée. Tu as espoir qu’Ava puisse disparaître aussi, qu’elle puisse comprendre qu’elle est de trop et décide de retourner chez vos parents. Même si tu adores ta soeur, tu l’a trouve de trop depuis plusieurs minutes et tu cherches visiblement une manière de t’en débarrasser. Tu entres chez toi, la mine basse, ne sachant pas quoi ajouter, lorsque tu comprends que Hoseok te suis, qu’il a fini par faire quelques pas dans ta direction. Si tu as le coeur en joie, ce n’est pas vraiment ce qui se passe entre tes deux oreilles. Tu as peur de ce que ta soeur pourrait sortir et ensuite, de ce que lui, pourrait faire. T’as pas envie de régler tout ça comme ça, comme si toutes vos aventures ne valaient pas mieux. T’aurais préféré pouvoir lui parler tranquillement, mettre des mots sur tes sentiments et les exprimer. T’as jamais aimé découvrir quelque chose par texto et tu imagines que c’est bien la même chose pour ton amant. Tu lui as écrit quelque chose, il y a peu. Tu brûles depuis pour le lui dire, pour lui faire comprendre que tu as envie de beaucoup plus avec lui. T’ignores seulement comment aborder ce genre de conversation avec lui, vu que ta soeur est toujours sur vos talons. T’aimerais pouvoir changer ton statut, mettre son prénom comme référence, en cas d’urgence. T’aimerais pouvoir lui présenter convenablement ta soeur et non espérer que tout le monde puisse garder le silence. Et tu aimerais bien pouvoir la rencontrer, sa soeur un jour. T’imagines que si ton amant est ici, ce n’est pas pour rien, ce n’est certainement pas pour te parler de la pluie et du beau temps. T’aimerais y croire, t’aimerais pouvoir t’y accrocher aussi.

Tu le laisses entrer complètement, tu fermes la porte derrière lui. C’est la première fois qu’il entre chez toi, ça te gênes tout de même un peu. T’as jamais mis les pieds dans son appartement, dans celui qui partage avec des amis. Vous vous êtes peut-être vus deux fois seul à seul, mais les deux fois, ce n’est pas la décoration que tu avais regardé, t’intéressant à beaucoup mieux. Tout en fermant la porte, tu t’arranges pour le frôler, il est vrai que tu fais par exprès, uniquement pour lui faire comprendre que t’es là. T’as pas l’intention de le laisser sur le bord de la porte, mais bien de trouver une manière de te trouver seul avec lui, pour l’avoir cette discussion. Tu lui fais signe de te suivre assez rapidement, ne voulant pas qu’Ava décide de se mêler de cette histoire. Si c’est la seule chance que tu as, tu as bien l’intention de la prendre. Et même si cette chance ne dure que quelques secondes, elle t’appartient et tu la prends sans problème. Vous vous retrouvez au fond du couloir, tu ouvres la porte et laisse entrer ton amant, avant d’entrer à ton tour, refermant la porte derrière vous deux. T’as peut-être que quelques secondes avant que ta soeur ne comprenne que tu n’es plus à ses côtés et que tu la laisses préparer un repas improvisé seule. - Je peux savoir ce qui t’as pris de dire oui ? - Ce n’est peut-être pas les premiers mots que tu aurais dû lui dire, mais c’est clairement la première chose qui t’es venu à l’esprit.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 21:20

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

T’as le sentiment que tous tes sens sont en alerte. Tu ne sais pas nécessairement quoi faire de la situation, alors tu préfères observer, en silence, comment les événements se dérouleront devant toi. Tu ne peux t’empêcher de trouver ça bien étrange, alors que quelques minutes plus tôt, tu étais assiégés par des questions indiscrètes de la part d’Ava, au point d’en avoir peur, au point d’avoir envie de te sauver. Maintenant, c’est le calme total. Tu ignores si c’est parce que la tempête est passée et que le simple fait d’avoir dit quelque chose qui lui plaît vient de te sauver la peau ou bien si ce n’est qu’une pause et que tout recommencera de plus belle à la seconde où son attention reviendra pleinement vers toi. Oui, car elle s’est maintenant dirigée à la cuisine comme si de rien était, Thomas s’approchant enfin de toi pour venir fermer la porte derrière toi. Tu ne peux pas t’empêcher de sentir le contact qu’il initie entre vous deux, un simple frôlement, rien de grandiose, mais ça te fait frissonner de la tête aux pieds. Tu réalises à ce moment comment il t’as manqué, comment octobre, c’est terriblement loin et que t’as besoin plus que jamais de l’avoir près de toi. Tu ne peux pas le lâcher du regard, pas une seule seconde. T’as plus envie de devoir te cacher comme ça, à espérer tout doucement qu’il osera venir vers toi sans aucune gêne désormais. Plus tu y penses, et plus t’as envie que tout ça soit réglé le plus rapidement possible. T’en peux plus de cette situation, t’en peux plus de te demander ce qu’il est pour toi, même si c’est tellement plus clair dans ta tête maintenant. Tu veux être capable de pouvoir le prendre dans tes bras sans avoir peur de ce que les gens pourraient dire, sans avoir peur qu’un mauvais geste lui fasses perdre sa réputation au complet ainsi que le respect de sa famille et ses amis parce qu’il a osé tromper sa copine. Tu t’en veux terriblement de tout ce que tu lui fais subir, de t’être imposé comme ça dans sa vie et d’être incapable d’en sortir. Tu ne peux tout simplement pas contrôler ce que tu ressens pour lui, c’est plus fort que toi, plus fort que tout ce que tu as pu ressentir auparavant et tu maudit secrètement sa soeur d’être présente aujourd’hui. Tu fais fonctionner ton contrôle sur toi-même au maximum en ce moment, ignorant combien de temps tu pourras te trouver dans la même pièce que lui sans flancher.

Lorsque tu finis par demander la salle de bain, Thomas est rapide à te faire un signe de la main, filant en flèche vers le fond du couloir. Tu oublies complètement sa soeur qui est encore silencieuse dans la cuisine, le suivant en devant accélérer le pas pour être capable de le suivre jusqu’à la pièce qu’il t’indique. Tu lui fais un petit signe de tête pour le remercier, pas encore certain de faire confiance à ta voix pour dire quelque chose qui fait du sens, mais malheureusement pour toi, ça ne doit pas être aussi facile que ça. Impossible de te sauver et prendre quelques minutes pour respirer, Thomas s’enferme en l’espace d’une demie-seconde avec toi dans la petite pièce. Si tu pensais que tu devais te contrôler tout à l’heure, que tu ne te sentais pas trop bien, maintenant c’est encore pire. Tes yeux fixent ton amant qui se trouve devant toi, à quelques centimètres de distance à peine de toi. Tu comprends que votre temps est probablement compté et que c’est pas le moment d’avoir une discussion, pas là, pas de cette façon. Vous méritez terriblement mieux, mais avec sa soeur dans les parages, c’est pas le moment d’attirer les soupçons et rester enfermés tous les deux dans la salle de bain est clairement une bonne façon de le faire. Tu prends le temps d’assimiler ta question, pour être honnête, tu te poses la même, sachant très bien que t’as réagi sur le coup de la panique. « Qu’est-ce que tu voulais que je dises? J’étais pris au pied du mur, là. » Tu parles pas fort, t’as pas envie qu’Ava comprenne que vous êtes en train d’avoir une discussion dans la salle de bain alors que son frère est censé t’avoir tout simplement montré le chemin. Tu te sens encore pris, tu te sens encore nerveux aussi, mais t’es enfin près de lui et tu donnerais n’importe quoi pour que le simple fait de vous cacher comme ça dans la salle de bain soit assez pour vous enfuir de sa soeur, histoire de pouvoir passer le restant de la soirée ensemble tous les deux à régler vos ennuis, espérant que l’issue de la soirée puisse enfin changer le mot que tu utilises pour le définir, ce mot que tu détestes tant. T’as tellement manqué de sa présence, juste à penser à tout ce qui pourrait enfin vous arriver de bien, tu ne peux t’empêcher de faire un pas vers lui, le rapprochant vers toi pour l’embrasser subitement. Si t’es que pour avoir quelques minutes avec lui avant que vous soyez grillés, tu seras certainement pas celui qui commencera à se prendre la tête avec lui. Vous êtes tous les deux dans un gros pétrin, mais t’as pas du tout la tête à penser à tout ça, pas alors que tu le revois pour la première fois après tout ce temps et que tes sentiments reprennent le dessus sur ta raison, t’empêchant de penser rationnellement.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 22:11

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Juste le fait de savoir qu’il est là, dans la même pièce que toi, soit dans l’entrée, n’a plus aucun sens. Tu te sens complètement dépassé lorsque tu te rends compte qu’il n’a pas arrêté de te regarder depuis les dernières secondes, soit depuis que tu t’es autorisé à te rapprocher de lui. Ce n’est peut-être que pour refermer la porte derrière lui mais encore, t’as pas été doux dans ton déplacement, faisant exprès pour le frôler, pour montrer que t’étais bien là. T’aimerais tellement que ta soeur puisse disparaître, te retrouver seul avec lui que quelques minutes, espérant pouvoir vous expliquer. T’as été beaucoup trop loin la dernière fois que tu la texter. Il y a des mots que tu regrettes, comme trois petits mots, le fameux ‘’je t’aime’’ que tu lui a écrit. Jamais tu n’aurais dû t’aventurer jusque là, jamais tu n’aurais dû lui écrire tout ça. Tu regrettes vraiment. Tu aurais dû garder ça pour toi et le lui dire en face, voulant au moins montrer la vérité sur les mots que tu employais. Tu sais bien que c’est impossible de revenir en arrière sur ce sujet, qu’il serait déplacé pour toi de lui dire d’oublier tes derniers messages, que tu n’aurais pas dû les lui envoyer. Par contre, et tu le sais, c’est bien grâce à ces mots qu’il est là aujourd’hui, prêt à te parler, si vous arrivez au moins à avoir la paix pendant quelques minutes. Et ça, tu ignores si ça serait possible. T’aimerais pourtant y croire, comprendre que tout ça, ce n’est qu’un mauvais rêve et te réveiller lorsque tout vas mieux. Lorsqu’il sera parti et qu’il t’auras donné une manière de pouvoir le rejoindre.

Pourtant, tu quittes ta soeur des yeux quelques instants pour les poser sur ton amant, l’espace d’une simple seconde lorsqu’il parle de la salle de bain. T’espères qu’il puisse comprendre que t’es désolé de ce qui arrive, que t’aurais aimé que le tout ce passe autrement et aussi, qu’il puisse garder le silence. T’as visiblement pas très envie de devoir parler de tout ça devant lui, à ta soeur. Peut-être se doute t-elle de quelque chose mais t’as pas envie de connaître la vérité dans l’immédiat. Tu préfères jouer tranquille, sur des notes que tu connais par coeur … Soit sur pas grand chose. Un signe dans sa direction, tu quittes la porte d’entrée pour te diriger vers la salle de bain. T’as bien fait attention pour prendre celle au fond du couloir, même s’il y a une grande salle à droite, à l’entrée. T’as envie de pouvoir lui glisser deux mots, à ton amant. Lui faire comprendre que ce n’était certainement pas la meilleure solution qu’il a choisi. Accepter l’invitation de ta soeur, personne ne l’aurait fait et même sans la connaître. Tu décides de t’enfermer avec lui pour quelques secondes à peine, le temps de lui faire comprendre qu’il ne joue pas ‘’safe’’, qu’il joue avec le feu, qu’il ne connait pas ta soeur pour agir de la sorte et qu’il finira par le regretter un jour ou l’autre.

Tu hausses les épaules à sa réponse, tu soupires fortement. T’aurais préféré ne pas en venir jusque là, passer une journée avec Ava et ensuite, ce soir, que Hoseok puisse se présenter. Ou hier. Ou demain. Qu’importe mais pas maintenant, pas comme ça, pas ici.T’hésites sur ton choix de mots, t’aimerais lui faire comprendre qu’il doit quitter sans quoi, ta soeur va reprendre ses questions et t’as pas envie de devoir te mettre entre les deux. T’as même fini par baisser la tête une toute petite seconde, cherchant tes mots, avant de la relever, sentant les lèvres de ton amant sur les tiennes. Tu le repousse pas, clairement pas, allant même déposer l’une de tes mains sur sa nuque, voulant le reprocher le plus possible de toi. Tu sais que c’est pas bien, que vous êtes loin de penser comme vous devriez le faire, mais peu importe. T’as plus envie de te prendre la tête avec lui, de comprendre que t’as fait une foutue erreur en le mettant à la porte, la toute première fois et de l’avoir laissé prendre son avion, la deuxième fois. S’il doit affronter Ava, t’aimerais que ce soit fait d’une autre manière, mais peu importe. Un jour ou l’autre, elle l’aurait compris…. T’as pas l’intention de te cacher toute ta vie mais tout de même, pas maintenant. Même si vous êtes deux à affronter une peste, c’est pas vraiment ton jour. Tu ignores même lorsque ce le sera.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 23:01

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Tu sais que c’est pas la place et le moment pour régler vos problèmes et pourtant, depuis que t’as mis le pied dans cette salle de bain, t’as beau manquer d’espace un peu, c’est la première fois depuis que t’es arrivé ici que tu ne te sens pas sur le point de vouloir prendre tes jambes à ton cou pour t’enfuir. Ca fait tellement longtemps que t’attends ce moment, encore plus depuis les derniers jours, qui ont littéralement été une torture. Tu te souviens très bien ne pas avoir été capable de te concentrer sur quoique ce soit, perdre le fil d’une conversation à force de te perdre dans tes pensées, au point de recevoir plusieurs remarques sur ton comportement. Toi qui participes toujours grandement aux discussions chez toi, tu étais plutôt du genre à partir dans la lune ces derniers temps, t’imaginant tous les scénarios possibles lors de ton retour à Los Angeles. À travers tout ça, tu n’avais pas pris le temps de prévoir quoique ce soit, préférant trouver le premier vol qui pourrait te mener ici, dès que tu serais capable de te libérer. Tu savais que ton travail n’était pas encore tout à fait terminé, que tu avais encore quelques voyages à faire, mais il était hors de question que tu passes une seconde de plus à Séoul alors que tu avais Thomas qui t’attendait de l’autre côté du globe. Tous ces mots que vous vous étiez échangé au jour de l’an.... Tu aurais grandement préféré pouvoir lui dire tout ça en face, mais tu étais content qu’il y ait un eu déblocage. Tu étais prêt à prendre tout ce qu’il pouvait t’offrir, même si ce n’était que trois petits mots envoyés sur un coup de tête lors du réveillon de la nouvelle année. C’était ces trois petits mots qui t’avaient convaincu que ta place était à Los Angeles, près de lui, et non pas à Séoul, avec tes bandmates. C’était aussi ces trois petits mots qui t’avaient fait comprendre que votre place était ensemble, et pas séparés tous les deux pendant plusieurs semaines, à vous demander quand est-ce que vous seriez enfin capable de vous revoir, espérant pouvoir régler un petit problème à chaque fois, un à la fois. Pourtant, aujourd’hui, t’as bien l’intention d’en apporter plusieurs à la fois, essayer de mettre tout votre jeu sur la table et voir ce qui est possible de faire ensemble. T’as ces trois petits mots sur le bout des lèvres, t’as envie de lui dire maintenant tout ce que tu ressens et pourtant, tu sens pas que c’est tout à fait le bon moment. T’as juste hâte que ce soit tout le temps le bon moment, que tu puisses lui dire ce que tu ressens pour lui, avec la certitude que ça te reviendra en retour. T’es prêt à être patient aujourd’hui, prendre tout le temps qu’il vous faut, ne serait-ce qu’Ava ne soit pas dans le coin pendant que vous êtes en train de trouver comment être capable de vous retrouver.

Lorsque tes lèvres entrent finalement en contact avec les siennes, t’as l’impression que tout ce qui vient de se passer dans les dernières minutes est tout petit comparé à ce que tu es en train de ressentir en ce moment. Tu serais prêt à passer le restant de la journée ici, à l’embrasser, même en sachant que c’était l’idée la plus stupide au monde, la meilleure idée probablement pour vous faire pincer. T’as pas envie de le repousser, surtout pas lorsqu’il s’accroche à ta nuque, te montrant qu’il est d’accord avec tes gestes. L’une de tes mains s’accroche à sa taille, le rapprochant finalement de toi complètement pour l’enlacer, l’autre remontant jusqu’à son visage pour venir caresser doucement sa joue. Tu prends quelques secondes de plus, même si elles sont risquées, très risquées, pour profiter du moment. Tu t’attendais à quelque chose de plus compliqué, mais ça te surprend à chaque fois comment tout finit par débloquer naturellement entre vous deux, même si vous vous voyez à plusieurs semaines d’écart. Lorsque tu finis par te détacher de lui, tu ne peux retenir l’énorme sourire qui se forme sur ton visage, refusant catégoriquement de le lâcher pour qu’il s’éloigne de toi. « J’aurais dû t’appeler avant, de toutes les idées stupides que j’ai eu, celle-là est dans les meilleures. » Un tout petit appel qui aurait pu vous sauver énormément d’ennuis. Il reste quand même que vous êtes là, maintenant, avec aucun autre choix que d’affronter sa soeur, craignant le pire. « Je peux partir et revenir plus tard… je suis doué pour feindre un malaise. » Ou pas du tout, t’es pas réputé pour tes talents d’acteur, mais tu peux essayer. Thomas a clairement plus d’expérience que toi dans le domaine, sans compter qu’il connaît Ava beaucoup mieux que toi. Peut-être que d’écouter ses conseils serait plus sage que d’essayer de trouver des solutions qui vous mettrait encore plus dans le pétrin. « C’est toi qui connaît ta soeur… dis moi comment on fait pour se sortir de tout ça. » Pas question que tu commettes encore un faux pas, t’en a déjà assez fait pour aujourd’hui après tout.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Mer 9 Jan - 23:48

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

T’aimerais pouvoir passer le restant de ta journée là, tout près de lui, à attendre le départ de ta soeur. T’aimerais pouvoir lui dire que t’es prêt à attendre là, avec lui, que tout se replace, que vous puissiez discuter tranquillement et ce, même si cette discussion se fera dans cette salle de bain. T’as pas envie de sortir et de tomber nez à nez avec ta petite soeur, ne sachant pas quoi lui dire. Et t’as encore moins envie qu’elle puisse ouvrir la porte et vous retrouver dans ce genre de position, soit complètement collé l’un à l’autre, respirant le même air depuis plusieurs secondes. T’as pas envie de te détacher, de mettre un terme à son étreinte, t’aimerais pouvoir te fondre complètement contre lui, et surtout, oublier tout le monde autour de vous. Mais c’est impossible et tu le sais très bien. Y’a pas un bruit de l’autre côté de la porte, y’a pas un bruit qui se fait nulle part. Tu le sent tranquillement, que Hoseok te laisse en plan, qu’il se détache de toi et même s’il te sourit ensuite, tu ne peux t’empêcher de faire une petite moue. T’aurais aimé pouvoir le garder encore un peu plus près, sentir ses doigts sur ta peau et surtout, ne jamais penser à la suite. T’as bien envie de t’excuser pour les derniers messages et lui dire exactement ce que tu ressens mais encore une fois, comme à Chicago, tu te retrouves sans défense devant lui, cherchant tes mots pour commencer. Il serait simple de commencer par une excuse, suivi de ce que tu aurais du lui dire depuis le début, depuis cet été, après votre première étreinte. Tu finis par te mordre la lèvre inférieur à ses paroles, tout en hochant la tête. T’as pas envie de le voir partir. Pas maintenant. Plus maintenant. Plus jamais. - Ça aurait peut-être évité un petit problème, mais je suis bien heureux de te voir. - Et c’est vrai. C’est réellement une surprise pour toi de le retrouver après autant de jours à l’attendre, depuis octobre passé. Tu t’avais longtemps imaginé ces retrouvailles, te demandant si un jour ou l’autre, tu pourrais te retrouver dans ce genre de position avec lui, soit pour discuter en silence, sans même penser à demain.

- T’as pas à partir. -
Ta phrase est peut-être courte, mais tu sais exactement ce que tu veux. T’as l’impression que si jamais il a la mauvaise idée de passer la porte d’entrée et de sortir, que plus jamais tu ne pourras le revoir. Et ça, tu ne pourrais te le pardonner. Pour une fois qu’il est là avec toi et que tu as l’impression d’être à ta place, t’as pas l’intention de le laisser filer, mais bien de passer tout ton temps possible avec lui. Si ce temps n’est que pour quelques secondes, ce sera déjà ça de plus que le mois passé. Et que l’autre d’avant. Tu réalises que ça fait longtemps que tu ne l’as pas vu, que tu ne lui as pas parlé et que tout ça, ça te manquais.Ce que tu comprends moins par contre, est le fait que tu as réalisé beaucoup trop tard qu’il comptait pour toi. Depuis que tu l’as vu dehors, il y a quelques minutes, dès que tu as posé tes yeux sur lui, tu n’as pas arrêté de penser à ce que t’aimerais pouvoir lui dire, dès que tu aurais la chance de le faire. Et maintenant que c’est le temps, t’es figé, tu ne sais par où commencer. Tu n’imaginais pas réellement des retrouvailles dans une salle de bain aussi. Et encore moins avec ta soeur à la cuisine, attendant certainement votre retour. Tu te vois mal faire comme si rien ne c’était passé puisque ce n’est pas le cas et que tout est en fonction depuis des mois. Et depuis plus de deux saisons, aussi. T’as bien envie de lui dire de te prendre dans ses bras et de ne plus jamais te laisser partir, mais c’est avec recul que tu continues la discussion. T’as pas vraiment envie de parler d’Ava et pourtant, tu vas devoir le faire. - Si elle continue, t’auras qu’à dire que t’es un ami. Je suis pas prêt à lui expliquer … Vraiment pas. - T’as préféré baisser la tête quelques instants, t’as plus du tout envie de sourire. Si t’es pour cacher ta relation avec ce garçon aux yeux de ta soeur, à quoi bon lui dire que tu tiens à lui, que t’es amoureux et que t’as sacrément envie d’essayer quelque chose avec lui ? À rien … Ça rime à rien.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Jeu 10 Jan - 23:13

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Il est heureux de te voir. Il est heureux que tu sois là. Ses mots résonnent longtemps dans ta tête, un peu trop longtemps pour que ce soit une bonne idée de prendre le temps d’y penser, mais si tu pensais avoir un sourire accroché aux lèvres quelques minutes plus tôt, c’est encore pire maintenant. T’as le coeur qui flotte, t’as l’impression que t’as enfin pris la bonne décision en venant ici, contrairement à tout ce que tu as pu faire dans le passé. Que ce soit le moment où t’as décidé de répondre à son premier baiser, sachant pertinemment que tu n’en reviendrais pas sans te blesser, en passant par la fois où t’as décidé de sortir de chez lui sans demander d’explications, ou encore lorsque t’as décidé de le laisser derrière toi pour partir continuer ta tournée après avoir passé la plus belle nuit de ta vie avec lui. Il a beau être en couple, oui, mais tu ne peux pas nier que t’as ta part de responsabilités dans tout ce qui vous arrive. Peut-être que si tu lui avais laissé une chance de voir qu’il y avait quelque chose de possible entre vous deux, à la place de te sauver comme tu l’avais fait, les choses ne seraient pas ainsi. Vous ne seriez pas en train de devoir vous cacher dans sa salle de bain pour espérer avoir quelques minutes ensemble, à essayer de vous expliquer comme vous pouvez alors que sa soeur vous attend dans la cuisine, probablement de plus en plus curieuse au fur et à mesure que les minutes s’écoulent. Pourtant, t’as bien envie de la faire attendre un peu, t’as pas envie de laisser Thomas partir et devoir continuer de prétendre qu’il ne se passe absolument rien entre vous deux pendant des heures, avec pour seule envie celle de le prendre dans tes bras à nouveau et de ne plus jamais le laisser partir. Tu lui as promis, peut-être sur le coup de l’émotion, mais peu importe comment s’est passé votre dernière discussion, tu penses quand même tout ce que tu as dit, même si tu regrettes ne pas avoir pu lui faire entendre la sincérité dans ta voix. La dernière chose dont tu as envie, c’est qu’il pense que tu te moques de lui, car c’est bien loin de tes intentions. « Je sais bien… je voulais pas te faire attendre, j’ai pas réfléchi. » T’as pas lâché ton étreinte sur lui, plus le temps passe, plus tu trouves que c’est difficile de le faire et juste l’idée de devoir te séparer de lui dans les prochaines minutes te répugne au plus haut point. Maintenant que tu y penses, c’est pas un si mauvais endroit pour passer le reste de ta soirée. « Malgré les circonstances… je suis heureux de te voir aussi. »

Tout aurait pu se passer autrement, mais tu penses quand même ce que tu dis. C’est pas facile pour toi de laisser transparaître tes émotions comme ça, surtout lorsqu’il s’agit de montrer ton attachement à quelqu’un. Tu penses quand même qu’après tout ce que vous avez traversé, tu lui dois au moins ça, de la sincérité, quitte à te montrer un peu plus vulnérable qu’à l’habitude. Tu ignores encore si t’as tout à fait ta place ici en ce moment, mais Thomas te dit de ne pas partir et t’as pas envie de le contredire. C’est sa maison après tout, s’il décide qu’il en a assez de sa soeur dans les 5 prochaines minutes, t’es pas celui qui pourra intervenir pour y faire quoique ce soit. D’un autre côté, c’est toi qui a accepté de rester ici, étant parfaitement conscient de tout ce que ça impliquait, alors tu ne peux pas vraiment revenir sur ta parole et essayer de t’en sortir en sortant, encore une fois, de sa porte d’entrée. Tu commences à en avoir marre d’agir de la sorte avec lui, de prendre la porte lorsque le premier problème se pointe. Tu regrettes un peu tes paroles, tu n’oses même pas essayer de le contredire ou encore d’acquiescer avec ce qu’il te dit, tu te contentes juste de le regarder, attendant la suite des choses. S’il veut que tu restes, il ne peut quand même pas oublier le gros problème qui se trouve dans sa cuisine. Malheureusement pour toi, ses prochaines paroles viennent chercher un point sensible au fond de toi. Ton visage se départi de ton sourire immédiatement et lorsque tu t’en rend compte, il est un peu trop tard pour essayer de cacher ce que tu ressens. « Je comprends… » Bien sur que tu comprends, tu comprends qu’il n’y a rien de réglé entre vous deux et que ce serait complètement stupide d’essayer d’expliquer quoique ce soit à sa soeur alors que vous avez encore de la difficulté à comprendre ce que vous représentez l’un pour l’autre. C’est complètement idiot de réagir comme tu le fais, mais c’est plus fort que toi. Le mot “ami”, il te blesse. Tu veux pas être son ami, t’en a marre d’être son ami. « T’en fais pas, y’a rien à dire de toute façon pour le moment… pas avant… pas tant que, on a besoin de parler je crois. » T’es sérieux maintenant, tu apportes le sujet peut-être un peu plus directement que tu ne l’aurais voulu, mais c’est quand même ce qui se passe et puis… ça sert à rien d’essayer de le cacher maintenant. « On devrait sortir d’ici avant qu’elle se doute de quoique ce soit… Tu devrais sortir avant moi. »



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Jeu 10 Jan - 23:50

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

T’as beau essayer de regarder ailleurs, ton attention se reporte toujours à lui et tu ignores comment tu pourras faire autrement lorsque vous serez dans la même pièce, avec ta soeur, à vos côtés. T’as bien envie de lui dire que tout ira bien, que tu vas expliquer quelques mots à ta soeur et que les choses pourront s’arranger par elle-même mais puisque tu sais d’avance que ce n’est pas le cas, tu préfères garder le silence à ce sujet. T’aimerais pourtant lui dire que tout est correct, que t’as bien envie qu’il passe le restant de la journée avec toi, que ta soeur, elle allait partir. Mais puisque tu sais que ça aussi, c’est bien beau de rêver, tu préfère reposer tes yeux sur lui, lui disant les pires mots qu’il pourrait entendre. Lorsque tu y as pensé, ce n’était pas si pire. Mais à voir le visage défait de ton amant, tu comprends bien que t’as été trop loin, que ça le blesse beaucoup plus que tu ne l’aurais pensé. Et par la même occasion, ça te blesses aussi. T’aimerais pouvoir lui dire que c’est uniquement pour brouiller les pistes, mais tu ne t’avances pas plus sur le sujet, favorisant ton écoute sur ses prochaines paroles.

Tu ne fais qu’hocher la tête à ses mots, il est vrai que vous allez devoir parler et pas seulement vous prendre la tête, dès que vous êtes dans la même pièce. C’est arrivé deux fois depuis que tu le connais et les deux fois, t’as quelque chose de mal en tête. Et ce n’est certainement pas votre étreinte que tu regrettes lorsque tu penses à ses deux journées, séparées de tellement de temps. Même s’il a perdu son sourire des jours meilleurs, tu ne peux t’empêcher de ressentir quelque chose de fort pour lui, comme au premier jour. Si avant tu ne savais pas comment l’interpréter, tu sais désormais ce qu’il représente, ce que ce sentiment veut exactement dire. T’es jaloux lorsque tu le vois avec son groupe, t’es complètement mort d’inquiétude lorsqu’il n’est pas tout près de toi. Et tu es encore plus mort d’inquiétude lorsque tu sais qu’il devra partir, comme en octobre, comptant les minutes avant son départ, voulant à tout prix que le temps s’arrête. Tu passes lentement tes mains dans ton visage lorsqu’il te demande de sortir en premier, comme si tout ce qui était entrain de se passer ici, n’avait aucune importance, puisque vous n’aviez pas parlé avant. - Ça a peut-être été facile pour toi avant, mais ce n’est pas le cas pour moi. Désolé si ça, t’es pas capable de le comprendre. - T’oses même pas le regarder à nouveau, tellement tu es désespéré. Tu as toujours la porte au dos, t’as pas changé de place, t’as pas envie de sortir, pas avec la mine défaite ainsi. Tu sais d’avance que si jamais tu sors et qu’Ava te demande ce qui se passe, tu ne pourras t’empêcher de lui raconter certaines choses, ne sachant pas t’arrêter. T’as pas très envie qu’elle puisse apprendre ce qui se passe entre vous deux ainsi, entre deux crises de larmes car tu sais bien que si jamais tu sors de cette pièce dans l’immédiat, tu ne pourras t’empêcher de t’essuyer les yeux. C’est comme ça depuis des jours dans ton cas, t’arrives même pas à passer une journée sans penser à ton ami, réalisant toutes les erreurs que tu as commises depuis le tout début, depuis votre premier baiser. T’aurais jamais dû poser tes doigts sur lui, le laisser t’approcher aussi. Si vous auriez pris votre temps, peut-être que vous n’en seriez pas là, à essayer de vous expliquer entre quatre murs, tandis que ta soeur se trouve de l’autre côté de la porte. Peut-être que plus jamais, vous n’auriez été capable de vous parler mais pour toi, cette pensée ne devrait pas exister. Quand tu regardes le passé, y’a qu’avec lui que t’as envie d’y penser et personne d’autre. T’aimerais simplement être capable de le lui dire convenablement et pas seulement essayer de t’expliquer entre deux crises sur ton téléphone. Quand tu y penses, t’as jamais été très gentil avec lui et pourtant, il est encore là, devant toi, à attendre que tu te décides d’expliquer certaines choses à ta soeur. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Sam 12 Jan - 0:46

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Tu aurais pensé qu’après tout ce que vous aviez réussi à vous avouer par téléphone que ce serait un peu plus facile aujourd’hui. Pas à ce que tu t’attendais que tout découle facilement, au contraire. Vous aviez beaucoup trop de problèmes à régler avant de pouvoir dire que tout allait pouvoir se placer plus naturellement entre vous deux. Tu savais que ce n’était pas vos sentiments le problème, après tout, ceux-ci étaient bien clairs maintenant, même qu’il te tardait de pouvoir enfin dire de vive voix à Thomas comment tu te sentais. Après tout ce temps à retenir tes émotions à l’intérieur, tu étais pleinement conscient de ce qui se passait dans ton coeur et ce que tu ressentais pour le jeune homme. C’était pas très compliqué, et pourtant, ca t’avait pris tellement de temps réaliser que tu t’étais attaché à lui, que t’étais amoureux et qu’il n’y avait absolument rien à faire pour que tu sois capable de tourner la page, même si tu avais longtemps essayé de te convaincre du contraire. Peut-être que tu avais pensé que c’était mieux ainsi, mais à force de laisser le temps passer, tu trouvais que c’était encore pire de penser à lui alors qu’il était loin, sans vraiment savoir si c’était approprié d’aller le voir ou non, ne serait-ce que pour le prendre dans tes bras un peu, ne serait-ce que pour qu’il ne t’oublie pas. Tout ça, tu en avais encore plus la certitude maintenant que tu te retrouvais coincé avec lui dans la même pièce, avec tellement peu d’espace pour bouger. Tu respirais le même air que lui, vos corps étaient tellement proches… Tu ne pouvais pas te résoudre à penser le quitter encore une fois, comme tu avais fait par le passé. Tu ignorais où tu avais trouvé la force de le faire auparavant, mais aujourd’hui, c’était bien loin d’être le cas. T’étais prêt à tout faire, même à supporter sa soeur et ses questions indiscrètes, ne serait-ce que pour ne pas devoir partir et le laisser en plan, ne sachant pas quand serait la prochaine fois où tu aurais la chance de le revoir. C’était terminé tout ça, il était hors de questions que tu le quittes encore avec des doutes.

Toutefois, si ta nervosité avait fini par passer, à force de te retrouver près de lui, tu commences à te rendre compte que c’est le contraire qui est en train de se produire pour ton amant. Encore une fois, t’as pas pensé à ce que t’as dit, à ce que tu avançais non plus. Jamais tu n’avais voulu le forcer, encore moins à devoir prétendre devant sa soeur, et surtout pas à devoir lui dire des choses qu’il n’était pas prêt d’avouer à son entourage. Tu comprends lorsqu’il te répond de quoi il parle. Il apporte un des premiers problèmes auxquels vous allez devoir faire face et tu réalises que ce n’est pas seulement de votre relation que Thomas n’a jamais mentionné à sa famille. De ton côté, c’est un peu plus clair, même si ce n’est pas un sujet duquel tu parles ouvertement. C’est quand même une question qui est réglée depuis des années, mais tu réalises que là, maintenant, Thomas n’est pas du tout rendu au même point que toi et tu ne peux pas lui en vouloir pour ça. Tu finis par prendre une grande respiration, ne voulant pas commencer à t’énerver et le faire paniquer de plus belle. Tu prends doucement ton visage entre ses mains lorsque tu réalises qu’il a arrêté de regarder dans ta direction, relevant légèrement sa tête pour que ce soit toi qui essaies d’aller capturer ses yeux avec les tiens. « Je suis désolé. » T’as pas le droit de prendre cette décision pour lui, tu t’en rend bien compte maintenant. Si toi t’es rendu à un point où t’es confortable avec ta propre sexualité, c’est pas du tout le cas de ton amant et si tu tiens autant à lui que tu le prétends, t’as pas le choix de respecter peu importe ce qu’il décide de te dire. T’as pas le droit de forcer les choses, de l’exposer devant les autres sans son accord, encore moins de faire en sorte que ses proches le découvrent d’une telle façon. « Je sais que c’est pas facile… On va y aller comme tu le sens, à ton rythme. » Depuis le début, tu fais de ton mieux pour lui montrer tout le respect que tu penses qu’il mérite. La dernière chose que tu veux, c’est qu’il se sente mal à l’aise avec toi. Tu sais pas quoi lui dire pour le rassurer, tu sais très bien que ce n’est pas une étape facile pour personne. La preuve, tu n’en a même pas encore parlé à ton père, craignant toi-même sa réaction. Tu es très mal placé pour commencer à blâmer Thomas de ne pas vouloir avouer à sa soeur qu’il se passe quelque chose entre vous deux. « Je te laisses pas tomber, d’accord? Il faut juste que… tu me dises quoi faire, comment t’aider… n’importe quoi. » Tu pensais pas devoir commencer à parler de tout ça maintenant, mais tu réalises que tu ne peux plus vraiment fuir quoique ce soit. Tu aurais préféré pouvoir en parler autrement, mais tu te fiches bien de comment ça se passe en vrai. Que ce soit maintenant ou plus tard, tant que tu peux le garder près de toi.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Sam 12 Jan - 2:03

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Tu as compris beaucoup de choses depuis janvier dernier et encore plus depuis fin juin, depuis que tu as embrassé pour la première fois ton amant. Mais c’est ainsi depuis des semaines, tu as beaucoup de difficulté à parler à tes parents sans avoir peur que quelque chose ne puisse paraître, sans avoir des chaleurs et te sentir mal. Dès que tu ouvres la bouche, tu as peur que quelque chose puisse sortir, quelque chose de mal, en sommes. T’as jamais pensé devoir t’expliquer sur quelque chose de la sorte avec des membres de ta famille et encore moins avec ta soeur, tandis que le garçon qui fait battre ton coeur depuis des mois sera mêlé à la conversation. Par contre, tu sais qu’avec lui à tes côtés, tu pourras tout encaisser, tu pourras tout balayer de la main et espérer avancer. Il est ton point d’encrage depuis des mois, la raison pour laquelle tu essaies de continuer d’avancer, que tu essaies de sourire à la vie aussi. Si rien n’a été facile pour toi depuis des jours et des jours, tu as toujours eu espoir qu’un beau matin, tout puisse s’arranger. Et encore aujourd’hui, tu vois bien que ce n’est pas le cas tandis que t’essaies de t’expliquer et que les mots sortent d’une manière que tu n’aurais pas voulu. T’essaies de t’expliquer, t’ignores si tu t’y prends bien mais dès que Hoseok décide de prendre ton visage entre ses mains et essaie de capter ton attention, tu comprends que c’est terminer. Tu peux peut-être te cacher de certaines choses, mais tu sais désormais que tu trouvé les bons mots, qu’il te comprends parfaitement. Il se fait doux dans ses explications et toi, tu ne peux rien faire d’autres que de boire ses paroles, tout doucement. T’as envie de croire tout ce qu’il te dit, de prendre chaque mot et de l’élever assez haut pour continuer d’y croire lorsque tout ira mal. Comme présentement.

T’ignores quoi lui raconter pour lui dire que tu as tout compris, que t’as bien envie de le croire aussi et d’avancer tout doucement avec lui. T.aimerais que les choses soient tellement plus simple entre vous deux, que tout puisse être blanc, au lieu d’être teinté de noir les trois quart du temps. Si ce n’est pas totalement noir bien des fois. T’aimerais pouvoir lui dire qu’il a raison, mais t’oses même pas ouvrir la bouche, tu sais juste que t’as l’esprit complètement ailleurs lorsque tu poses tes yeux dans les siens et tu oses lui sourire doucement, ravalant tes dernières paroles, essayant de trouver autre chose à lui dire. T’as l’esprit totalement ailleurs lorsque tu décides de poser tes mains sur les siennes, tout doucement, ne le quittant pas des yeux. - Je t’aime. - C’est sorti tout seul, presque comme un murmure. T’aurais peut-être aimé que ça se dise autrement, ailleurs aussi, mais tu crois qu’être sincère est la plus belle chose que tu peux lui offrir en ce moment. - Depuis la première fois, depuis ce fameux soir où on s’est rencontré … - T’es plus capable de le regarder dans les yeux, la gêne ayant pris le dessus. Peut-être aurais-tu dû prendre ton temps pour le lui dire mais il ya certaines paroles d’une certaine personne qui te revienne sans cesse en tête et tu sais bien que cette personne a raison. À quoi bon cacher ce qu’on ressent si on est certain de ses sentiments. C’est ce blesser, c’est blesser l’autre, blesser l’être aimé.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Sam 12 Jan - 19:35

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

Tu savais très bien le poids des mots que Thomas avait osé te prononcer par textos lorsque vous vous étiez parlé tous les deux, le soir du réveillon pour la nouvelle année. C’était ça qui avait tout changé pour toi, qui avait transformé ta peur en courage, ne serait-ce que le temps de pouvoir trouver la force de prendre le premier avion qui te ramènerait le plus près possible de lui. Tu étais parfaitement conscient de tous les obstacles qui se dressaient devant vous, tu n’osais pas en parler encore ouvertement, tu étais terrifié à l’idée que vous ne puissiez pas trouver de solution, tu avais peur de te faire mal aussi. Tu étais attaché à lui depuis si longtemps, sans pour autant être capable de trouver le courage de lui dire ce que tu ressentais vraiment, sans trouver le courage de lui expliquer qu’il n’avait pas besoin de sa petite amie, que tu étais prêt à lui donner la terre entière et aller lui chercher la lune aussi s’il la voulait. Que tu pensais que si tu n’avais pas merdé la première fois, que vous en seriez pas là, que vous auriez pu vous concentrer sur bien d’autres problèmes que la présence d’une actrice américaine entre vous deux. Que t’aurais aimé pouvoir prendre le temps de découvrir avec lui ce que c’était d’aimer quelqu’un à en perdre la raison, tout doucement comprendre ce que c’était de vouloir avoir quelqu’un à ses côtés constamment, de ne pas être capable d’arrêter de penser à lui. Ca faisait des semaines, des moi, que tu te torturais avec la simple idée d’oser penser à le revoir, te disant que ce n’était plus ta place de le faire, que jamais tu n’aurais la chance de lui dire tout ce que tu ressentais pour lui maintenant que tu étais certain de ce qui se tramait avec tes émotions. Ça t’avais pris tellement de temps comprendre pour vrai, sauf que t’avais perdu la course et maintenant, il fallait que tu rattrapes des mois et des mois de retard, en espérant que d’être sincère avec lui serait assez pour sauver tout ce qui peut bien rester de vous deux.

Tu ne pouvais pas nier l’effet que son texto t’avais fait. Tu te souvenais encore avoir passé plusieurs minutes à regarder le message, incapable de faire quoique ce soit. Tu étais bien heureux d’avoir réussi à aller reconduire Dawon avant de voir tout ça, parce que ton cerveau avait arrêté de fonctionner d’un coup sec. Tu ne pensais jamais que le fait d’entendre ces mots directement de la bouche de ton amant, là, maintenant, alors que vous êtes enfermés tous les deux dans la salle de bain à essayer de fuir sa soeur, te frapperais encore plus fort que la première fois. C’était bien loin d’être une scène romantique comme dans tes dramas préférés, il n’y avait rien de grandiose non plus et pourtant, tu ne peux pas t’empêcher de te sentir comme la personne la plus heureuse de la terre. Si tu avais perdu ton sourire il y a quelques minutes, il revient doucement. C’est pas autant que tout à l’heure, à vrai dire, t’as la tête qui est complètement embrouillée, mais tu réagis assez vite pour être au moins capable de lui répondre en souriant, cherchant quelle est la prochaine étape. « Si tu savais combien de fois j’ai rêvé de t’entendre dire ces mots… ces trois petits mots. » T’as cette nervosité qui te reprends immédiatement, t’as probablement ce que tout le monde décrit comme les petits papillons aux ventre qui t’attaque subitement. Ça te donne une dose de courage subitement, au point où t’oublies tout ce qui se passe autour de vous. La place où vous êtes, le moment aussi, la situation qui est totalement inappropriée. Tu n’arrives pas à croire qu’Ava est pas encore venue vous chercher jusqu’ici, puisque vous y êtes enfermés depuis assez longtemps. À sa place, tu aurais commencé à te douter de quelque chose depuis longtemps, ou bien, tu te serais au moins énervé que Thomas te laisses faire le repas seul alors que vous êtes chez lui. Tout ça, ça disparaît rapidement, et y’a qu’une chose qui importe, et c’est Thomas, rien d’autre. « Je… je t’aime aussi… » C’est la première fois de ta vie que tu prononces ces mots à quelqu’un qui n’est pas de ta famille. Tu sais même pas si tu t’y prend de la bonne façon, t’as cette nervosité dans la voix qui ne te lâches pas, mais t’essaies de le cacher malgré tout. Tu parles tout bas, rejoignant le débit de voix de Thomas, comme si tout ça, c’était votre petit secret à vous deux. C’est un peu le cas et même si les raisons pour lesquelles ce l’est te brise un peu le coeur, tu t’en fiches bien maintenant. Tu l’aimes, et tu sais que c’est réciproque. Tes mains caressent doucement son visage, alors que tu te rapproches lentement de lui, allant jusqu’à le faire reculer dos contre la porte de la salle de bain, posant tout doucement tes lèvres sur les siennes, comme si c’était la première fois que tu l’embrassais, tes gestes empreints d’une délicatesse qui traduisent peut-être à quel point t’es terrifié, nerveux, euphorique aussi. Tout ça en même temps, et tu comprends enfin la véritable signification de ce qu’est être amoureux, et tu ne voudrais pas changer ta place pour rien au monde.



_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 13 Jan - 4:33

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

C’est avec le coeur beaucoup plus léger que tu finis par lui sourire tout doucement, déposant ton regard dans le sien. Ça a peut-être pris des mois avant d’arriver à mettre des mots sur tes sentiments et surtout, à pouvoir les lui dire. T’avais imaginé autre chose comme déclaration, quelque chose de plus romantique, peut-être. Pas d’être pris dans une salle de bain, ta soeur en dehors, dans l’attente d’avoir un peu d’aide pour préparer le repas. Toi et lui. Lui et toi. Y’a rien qui pourrait être plus compliqué selon moi, que toute cette histoire. T’as été amoureux à la première seconde où tu l’as vu, tu le comprends désormais. C’est pas pour rien que cet après-midi, en début d’été, tu t’étais avancé vers lui pour l’embrasser, espérant qu’il puisse comprendre la détresse que tu avais eu ce jour là. Et c’est à demi qu’il avait compris, te laissant derrière après l’avoir jeté dehors de chez toi. Les semaines avaient passé, tu n’étais devenu que l’ombre de toi-même, réalisant petit à petit que t’arrivais même plus à avancer sans lui, faisant peur à ton entourage tellement que tu n’étais plus le même garçon qu’avant. Tu t’es bien réservé d’expliquer les raisons à ta famille, à tes proches, aussi. Tu as préféré laisser cette liaison secrète aux yeux de tous, ne voulant pas te faire pointer du doigt, ni te faire juger. Et tu regrettes un peu tout de même, réalisant comment tu as pu blesser la personne qui compte le plus pour toi en ce moment. Tu as tout de même réussis à t’approcher de lui, à lui expliquer certaines choses, espérant te rendre utile pour la suite des choses. Et soudainement, t’avais lâché les trois mots les plus importants que tu pouvais lui dire. Juste d’un coup, tu venais de tout changer. T’aurais pu lui mentionner que ce n’était qu’une blague, que tu ne voulais que t’amuser un peu, mais à quoi bon renier tout ce que tu ressens pour lui depuis des mois.

Tu finis par répondre au sourire qu’il t’offres, tu te fais sentimental le plus possible. C’est clairement pas l’endroit que t’aurais choisi, si t’aurais pu choisir le bon moment T’avais tout de même pensé que c’était une bonne chose qu’il puisse être au courant de tes sentiments même si tu étais bien certain qu’il puisse les connaître par coeur. Mais le mentionner à voix haute et le lire dans un message, ce n’est pas tout à fait pareil. Et tu voulais être certain qu’il puisse comprendre que tu n’étais pas entrain de te moquer de lui, avec sa soeur, avec tes belles paroles et tes sourires en coin. Tu t’étais épris de lui à la minute où il avait osé répondre à ta question, la toute première. Ce n’était pas grand chose, mais t’avais alors compris que tu venais de te faire un ami pour la vie. Et que dire de la suite .. Toi même, tandis qu’il décide de te répondre, faisant apparaître un sourire sur tes lèvres, ne sait plus où mettre de la tête. Et avec délicatesse et surtout, une sorte de peur dans la voix, qu’il finit par te mentionner ce que tu voulais savoir depuis le début. Ce n’est que lorsqu’il te colle contre la porte d’entrée, posant ses lèvres sur les tiennes, que tu finis par relâcher ta respiration, ayant retenu cette dernière depuis plusieurs minutes auparavant. Tu t’accroches à lui, le voulant de plus en plus proche, incapable de te départir de son étreinte. Il s’est passé tellement de temps entre les deux jours où tu as pu le prendre dans tes bras, où tu as lui prouver que tu tenais lui. Et maintenant que tout est dit, t’as vraiment qu’une seule envie, soit celle qu’il puisse comprendre que tu tiens réellement à lui. Tu finis par passer des bras autour de son cou, approfondissant votre baiser, le collant d’avantage à toi. Tu trouves bien dommage que ta soeur soit dans l’autre pièce, juste à côté et en même temps, tellement loin.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin a harceler si besoin

ÂGE :
24

INTERVIEWS :
619

admin a harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Dim 13 Jan - 23:46

Redamancy


FEAT: @Thomas Brodie-Sangster & Hoseok Jung

C’est drôle comment soudainement tu oublies tous tes petits soucis. Si tu étais arrivé ici complètement nerveux, maintenant, tu sens que ça s’estompes tout doucement. Il fallait dire que la peur de ne pas voir tes sentiments être réciproques t’avait longtemps hantée, même si tu savais très bien que Thomas avait prononcés les fameux trois petits mots en premier. Après l’avoir fait attendre, tu avais quand même cette crainte qu’il change d’idée, qu’il prenne peur, qu’il réalise qu’il avait fait une erreur en te disant tout ça, que c’était trop pour lui de s’imaginer avec toi. Que ce soit à cause de Lucy, de ton orientation, de vos carrières respectives, de vos familles, vos amis… tout ça. C’était beaucoup à encaisser, tu le comprenais parfaitement d’être terrifié au point de ne plus savoir par quoi commencer et pourtant, tu avais tellement espérer longtemps qu’il puisse être capable d’en faire abstraction, le temps que vous puissiez être sincère un envers l’autre. C’était un peu ce que tu étais en train de faire en ce moment, alors que tu avais osé prononcer les mots les plus importants de toute ta vie. La première fois que tu disais “je t’aime” à quelqu’un. C’était tellement étrange comme sentiment, tu te sentais vulnérable, beaucoup plus que tu ne l’avais jamais été. Ça te mettait un stress énorme et pourtant, tu sentais un énorme poids qui venait de te quitter. Comme si tu avais retenu tout ça trop longtemps, ayant trop peur d’en parler à qui que ce soit et voir ton coeur être brisés en miettes devant tout ton entourage. Tu ne t’étais pas laissé le droit de te montrer faible à cause de tes sentiments, te cachant souvent des autres pour vivre ta misère en paix, te demandant quand est-ce que tu pourrais revoir Thomas et espérer arriver à une conclusion qui pourrait faire en sorte que tu arrêtes de te torturer toutes les nuits en pensant à lui. Tu sais que c’est terminé tout ça maintenant. Malgré tout ce qui pourra bien vous arriver, si tu peux avoir la certitude de l’avoir à tes côtés peu importe vos embûches, tu sens que tu seras capable de trouver le courage qui te manquait pour enfin avoir la paix dans ta tête et dans ton coeur. La tempête était passée, tu te sentais bien maintenant, te laissant bercer doucement par votre étreinte.

Tu oublies tout autour de toi, tu oublies que vous êtes dans la salle de bain, lorsque Thomas te rapproche finalement de lui. Tu maudit tout ce qui se passe bien en ce moment, tu maudit son appartement, la présence de sa soeur dans la maison - bien que ce ne soit rien contre elle, vraiment. T’as juste envie de vivre ton petit moment avec lui maintenant, quitte à devoir rester dans cette foutue pièce pour le reste de la journée, barrer la porte, vous enfermer là jusqu’à ce qu’Ava soit assez découragée pour décider de partir par elle-même. Tu sais bien que c’est de rêver éveillé, mais t’espères quand même un tout petit peu que ce sera le cas, qu’elle abandonnera en pensant que son frère l’a laissé de côté, qu’il s’est sauvé et qu’il préfère faire autre chose que de préparer un repas. T’en sais trop rien, t’es prêt à tout faire en ce moment pour garder Thomas que pour toi. Tu passes tes bras autour de sa taille, le retenant complètement collé contre toi, ne quittant pas du tout votre position, alors que tu te laisses bercer par votre étreinte qui commence à devenir de plus en plus passionnée. Tes lèvres ne lâchent pas les siennes, t’as la tête qui tourne tellement t’es enivré par tout ça, incapable de t’arrêter. T’es pas celui qui a envie de tout arrêter, au contraire, mais tu sais que ça ne pourra pas durer éternellement non plus. T’as juste encore plus la confirmation lorsque tu entends du bruit provenant de l’extérieur de la pièce. Tu ignores si c’est Ava qui a commencé à sortir des chaudrons ou bien si elle prépare un plan pour vous extirper de la pièce tous les deux, mais ça brise un peu le moment. Tu ne peux pas t’empêcher de rire un peu lorsque tu arrêtes d’embrasser Thomas, collant ton front sur le sien pour être le plus proche possible de lui. « C’est le moment où on barre la porte et qu’on se sauve par la fenêtre? » Tu ne peux pas t’empêcher de sourire. Ça pourrait être l’apocalypse en ce moment que tu serais probablement en train de sourire quand même, juste à être dans les bras de l’homme que t’aimes. Tu y crois pas encore, toi amoureux. C’est quand même une sacrée évolution lorsque tu regardes à quel point tu étais il n’y a même pas un an, il y a quelques mois à peine. À croire que t’avais attendu la bonne personne toute ta vie, la seule personne qui te donnerait envie de sortir de ta zone de confort qu’était ton travail et tes amis, prêt à te lancer dans quelque chose de totalement inconnu. De terrifiant, certes, mais de tellement excitant lorsque tu pensais à tout ce que ça pouvait t’apporter d’avoir quelqu’un comme Thomas à tes côtés.


_________________
you were the only one.
We're at the end of the line, he keeps me from closing my eyes, keeps me from sleeping at night. Don't let me go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
1038

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   Hier à 1:25

FEAT: @Hoseok Jung  - Thomas Brodie-Sangster

Tu as bien l’intention de rester collé à lui, de ne plus jamais le quitter. Tu as peut-être été le premier à lui mentionner tes sentiments, mais ceci n’empêche pas le fait que tu as le coeur léger depuis qu’il t’as donné sa réponse, aussi. D’aussi loin que tu peux te souvenir, jamais tu n’aurais pu penser pouvoir employer ce genre de mots devant un ami, surtout devant un garçon. En si peu de temps, tout a été tellement vite pour toi.Que ce soit au sujet de Lucy, au sujet de ton travail, de ton orientation, de ta vie en générale et maintenant au sujet de Hobi. Tu sais que désormais, tu ne seras jamais seul et ça, ce simple sentiment d’amour et de sécurité, te faire sourire plus que nature. T’essaie de le coller à toi, ne voulant plus jamais le quitter. T’as l’impression d’avoir manqué tellement de moments que vous auriez pu partager ensemble, rien que tout les deux. Tout ce que vous avez pu manquer, tout les jours que tu t’es refusé à lui donner signe de vie, toutes les fois où tu aurais dû lui donner des nouvelles trouvant toujours quelque chose d’autre à faire que de lui porter attention. Tu sais bien qu’il mérite ce qu’il y a de mieux et t’espères vraiment pouvoir le lui donner.T’as pas mis ta vie de côté pendant un moment pour abandonner aussi lâchement, pour une fois que t’as réussis à lui dire ce que tu ressentais. Et pourtant, t’es celui qui s’en veut de ne pas le lui avoir dit plutôt, n’ayant pas laissé son coeur parler au tout début. Dès la première fois, dès le premier baiser. Tu savais depuis le début que c’était le bon, que t’allais regretter quelque chose si tu ne faisais pas le premier pas. Premier pas franchis, t’avais lâchement refusé la suite des choses. Mais maintenant, t’as plus envie de le laisser derrière toi, de le voir disparaître pendant des semaines et ne pas avoir de signe de vie de sa part. Tu es bien tenter de lui demander de ne plus jamais partir, de rester près de toi, que tu serais prêt à n’importe quoi pour qu’il puisse garder indéfiniment les deux pieds aux États-Unis, mais tu sais que c’est impossible, que tu pourras faire ce que tu veux, lui dire n’importe quoi, sa vie est entre deux continents désormais et que c’est impossible pour lui de se briser en deux. Même si tu comprends tout à fait son mode de vie, tu ne peux faire autrement que d’avoir le coeur gros, comprenant ce qui t’attends, si jamais vous décidez d’aller plus loin. Ensemble. À deux.

T’essaie de le garder que pour toi, de le serrer dans tes bras de peur qu’il ne disparaisse mais ta soeur est peut-être d’un autre avis aujourd’hui et dès que ton ami décide de te lâcher quelques secondes, tu soupires fortement contre lui, espérant qu’il puisse comprendre que ta soeur, tu ne la porte pas pleinement dans ton coeur en ce moment. Il finit par te lâcher une toute petite seconde de rien du tout et pour toi, c’est la seconde de trop. Tu perds ton sourire immédiatement, espérant comprendre qu’il puisse être sérieux dans son discours. T’aimerais tellement pouvoir t’évader un peu avec lui, aller parler ailleurs, apprendre à vous connaître. Tu connais peut-être par coeur chaque centimètre de sa peau, mais tu ne connais pas pleinement ses désirs et ses besoins. Il y a tellement de choses que tu aimerais savoir à son sujet, tellement de petits détails que tu meurs de connaître aussi. Tu sais faire la différence entre une connaissance, un ami, et un amoureux. Et pour toi, il en manquerait tellement peu pour tomber sur la troisième étape, tu as déjà les deux pieds à l’intérieur, tu es déjà amoureux bien plus que tu ne l’aurais imaginé, mais il y a tellement de choses que tu devrais arranger avant de tomber dans une relation stable, dans quelque chose que tu envisage sérieusement dans un avenir vraiment très proche. Ne serait-ce que quelques questions pour connaître la suite des choses, ce qu’il envisage pour la suite, avec toi. T’ignores par où commencer, au sujet de Lucy et tu préfères même ne pas aborder le sujet. C’est peut-être parce que t’as pas envie qu’il comprenne ce qui se passe ou tout simplement parce que tu n’as pas envie de savoir qu’il te détestera si tu lui parle de ta ‘’copine’’. Si ça ne l’avait pas stoppé au mois d’Octobre pour passer la nuit avec toi, entre tes bras, t’imagines qu’après t’avoir mentionné quelque chose d’aussi important, il serait stupide de parler de Lucy. Tu préfères donc garder tout ça pour toi, ne voulant pas créer un problème gros comme le monde pour si peu. À tes yeux, c’est peu … Ça ne t’as jamais empêché de l’aimer et maintenant, d’être aimé en retour. T’as beau trouver sa question charmante et amusante et drôlement invitante, mais la salle de bain de possède aucune fenêtre … Bref, tu sais que ce n’était que pour blaguer, mettre une petite touche d’humour dans cet univers un peu bordélique et tu ne peux rien faire d’autre que déposer un mince sourire sur tes lèvres, espérant que ce soit assez pour l’instant. Tu ne peux lui sourire comme tu le voudrais, tu as encore presque les larmes aux yeux, ne sachant pas trop où donner de la tête. T’as tellement de choses en tête, tellement de choses à assimiler en peu de temps. Plus tu le regarde, plus tu es là à te demander ce que tu as attendu pendant toutes ses semaines, loin de lui, incapable d’avancer vers lui. - Je peux toujours lui demander de revenir plus tard … - Ton ton est joueur, tu as fini par accrocher un vrai sourire sur tes lèvres. T’ignores seulement si lui, vois les choses comme toi, s’il a l’impression qu’Ava est un peu de trop. T’aimerais bien pouvoir passer du temps avec lui, et rien qu’avec lui, ne serait ce que pour vous regarder dans le blanc des yeux et continuer de rêver à deux. Mais d’un autre côté, mettre ta soeur dehors impliquerait un questionnaire de sa part et tu ignores si tu serais capable d’y répondre. Tu adores Ava mais cette dernière est souvent sur ton dos pour de petites choses, tu la vois bien revenir à la chambre vers ton copain et lui poser des questions sans queue ni tête.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: — Redamancy | Thobi   

Revenir en haut Aller en bas
 
— Redamancy | Thobi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IDOL ★ :: Los Angeles et Environ :: Welcome Home :: Downtown-
Sauter vers: