AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Love yourself, chicago hell tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Lun 22 Oct - 21:41


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
La fatigue commençait à emporter Ariana, elle était bien moins causante qu'au début du voyage. La cause, c'était principalement Thomas, elle était rancunière et avait totalement la rage qu'il ait jeter tous ses CD par la fenêtre, oui, elle n'allait pas s'en remettre d'aussitôt. Elle n'avait qu'une hâte c'était d'arrivée le plus rapidement à Chicago pour enfin être débarrasser de Thomas. Au début, elle luttait pour ne pas s'endormir, elle avait peur que Thomas finisse par l'abandonner dans un ravin ou même tente de la tuer. Vu le personnage, ça n'aurait pas été étonnant, malgré sa face d'enfant innocent ... Il faisait rapidement penser à Chucky au final. En plus grand. C'était encore plus effrayant en fin de compte. Ariana s'imaginait plusieurs scénarios où Thomas tentait de la tuer et franchement ça ne la rassurait pas du tout. Sauf qu'au bout d'un moment la fatigue prit le dessus et Ariana s'endormit totalement, recroquevillée sur le siège.

Seulement, alors qu'elle commença à s'endormir des plus profondément, la voiture s'arrêta brusquement, Ariana poussa un cri tellement strident que c'était presque certain qu'ils auraient pu l'entendre en Russie. La chanteuse fut presque éjectée et se retrouva coincée entre le siège et le tableau de bord. « Mais t'es complètement cinglé de faire ça ?! » Quelle idée aussi de s'être détaché pour dormir. « Sors moi de là ! » Elle hurlait presque dans la voiture. La position où elle se trouvait était très inconfortable, elle ne cessait de tenter de se libérer mais elle n'y arrivait clairement pas et Thomas lui ne s'en préoccupait justement pas le moins du monde, préférant lui poser une simple question, question qu'Ariana ne comprenait pas forcément pour le coup. Pourquoi il lui demandait ça à elle ? Elle est psychologue peut-être ? Ariana arrêta de gigoter dans tout les sens et fixe Thomas pendant un instant. « J'te répondrais quand j'serais sorti de cette situation ! Et pas avant ! » Elle grogne légèrement, commençant par avoir mal au dos, elle essaie de prendre appuie là où elle peut pour tenter de se dégager. Et c'était certain qu'elle ne répondrait pas à sa question tant qu'elle ne sera pas sorti de ce piège..
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Sam 27 Oct - 10:49



Love yourself, chicago hell tour


Si t'aurais pu, tu l'aurais laissé dormir en paix. Tu aurait conduit en silence jusqu'à Chicago, tu n'aurais pas pris ton temps pour passer par tout les recoins, tu aurais voyagé tête levée jusqu'à destination sans même t'arrêter. Tout ça pour elle, tout ça pour qu'elle puisse être heureuse et vivre une belle histoire d'amour. Tu serais le premier à vouloir tout connaitre de leur histoire, les félicitant au passage, tout sourire. Si t'aurais pu, tu lui aurais donné des conseils sur ce qu'elle pouvait ressentir sur le chanteur que tu ne connaissais pas du tout. T'aurais aimé pouvoir être comme un grand frère pour elle, et l'aider dans ses démarches. Lui faire comprendre que si elle voulait quelque chose, qu'elle n'avait qu'à tendre les bras et aller le chercher. Quelque chose, ou quelqu'un. Si t'aurais pu, tu l'aurais même pris dans tes bras pour lui faire comprendre que tout était normal, qu'elle n'avait rien à craindre et que t'allais toujours être là pour elle, quoi qu'il puisse arriver.

Tu finis par lever les yeux en l'air, sachant bien que tout ça, c'est complètement faux. Ariana, tu ne la connais pas et t'as pas vraiment envie de la connaitre non plus. Tu sais qu'elle fait beaucoup d'argent, en petite tenue, debout sur une scène. Mais sans plus. Oh et elle chante aussi. Complètement faux, mais elle chante aussi. Cette dernière fini par se mettre en boule sur le siège passager, et espère terminer sa nuit. Toi, t'as pas l'intention de la laisser faire. Tu veux uniquement te rendre à destination le plus vite possible et surtout, en un seul morceau. T'ignores pourquoi, mais t'as l'impression qu'avec cette fille à tes côtés, tu n'auras que des problèmes. Et t'en veux pas, des problèmes. Tu finis par freiner brusquement, Ariana décolle de son siège et se retrouve piégée. T'ignores complètement ce qu'elle te dis, tu veux pas l'écouter. Tu veux seulement qu'elle réponde à ta question et le reste ... tu t'en fou complètement. - Ah non, je crois pas que t'es dans une position pour me demander quoi que ce soit toi. - T'oses même pas imaginer ce qui arriverai, si tu décidais de la laisser là. Soudainement, tu ouvres la porte de ta voiture et tu en sors. Tu refermes derrière toi, après avoir pris les clés dans le contact. T'as soudainement envie de faire une balade dans la nuit, de te perdre pendant un moment et de revenir uniquement que plus tard, pour voir si Ariana est toujours placée dans une mauvaise posture, dans cette mauvaise posture. Et pourtant, tu fais le tour de ta voiture et rendu de l'autre côté, tu décides de coller ton visage à la vitre, de manière à pouvoir voir la chanteuse. - Je t'aide uniquement si on joue selon MES règles. Plus de musique à la radio sans que MOI, je le décide. Tu ne chantes pas, tu ne cries pas, tu ne murmures pas, tu ne fais AUCUN bruits agaçants. Je ne veux pas t'entendre pleurer, geindre, gémir, critiquer, faire des bruits de bouche, de pieds ou de tout autre endroit... - Tu finis par poser une main dans tes cheveux, t'essaies de lui mettre toutes les barrières possible, uniquement pour avoir la paix jusqu'à la fin du voyage. Tu ne veux vraiment rien oublier. - Tu ne craches pas, tu ne vomis pas non plus. Tu ne tousse pas, tu ne t'étouffe pas, tu ne soupires pas. Je ne veux pas t'entendre dire que tu as faim, que tu veux aller aux toilettes, que tu dois t'arrêter pour je ne sais quoi non plus. Je veux pas entendre la sonnerie de ton téléphone, ni même savoir ce qui se passe sur ce téléphone. Tu ne prends pas de photo, pas de vidéos, pas même un seul selfies. Je ne veux RIEN entendre jusqu'à Chicago. Et je ne veux SURTOUT PAS entendre parler du groupe dans lequel ton petit ami s'époumone, c'est clair ! Et même si c'est pas le cas, pour moi, c'est ton petit ami et je ne veux pas t'entendre te plaindre sur ça non plus.  -

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Mar 30 Oct - 21:56


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
Tout ce que tu voulais c'était dormir, tu ne demandais rien de plus, mais ton accompagnateur avait décidé autrement, il ne voulait pas te laisser dormir. Toi, tu voulais juste pas te retrouver avec des cernes qui touchent presque le sol quand t'arriverais devant Jungkook. T'avais juste presque envie de coller une beigne dans la face de Thomas pour dormir en paix, qu'il se lâche un peu la grappe. toi t'avais rien demander, c'est lui qui a ramener ses fesses chez toi pour te proposer de l'accompagner à Chicago, tu venais pas pour lui faire plaisir, tu ne le connais ni d'Adam ni d'Eve en soit, t'avais entendue parler de lui parce que t'avais un peu regarder les films où il jouait et aussi parce que ton frère le connaissait assez bien, mais toi t'as strictement rien à voir avec ce type. D'autant plus que ce sale rat avait freiner sèchement alors que tu commençais à t'endormir profondément, t'avais le cul coincé, posé sur le plancher de la voiture, les jambes en l'air contre le tableau de bord et t'étais juste toute ratatinée en fait. Tu ne pouvais juste pas bouger, t'essayais de reculer le siège, en vain. Tu hurles à Thomas de te sortir de là.

Evidemment, il n'allait certainement pas t'apporter d'aide et il te le fait savoir en plus. Tu le regardes sortir de la voiture avec les clés, t'es totalement paniqué d'un coup « NE ME LAISSE PAS ICI ! TU VAS OU ?! TU FAIS QUOI ?! » Tu gesticules dans tout les sens, tu voulais juste sortir de cette posture, posture qui était entrain de te tuer le dos, t'avais envie de pleurer et en plus tu t'imaginais déjà que Thomas allait t'abandonner ici dans la voiture, ouverte pour que tu te fasses assassiner par un psychopathe qui se serait enfuit d'un asile tel Michael Myers, vous savez ce psychopathe du film Halloween ? Et justement ils allaient ressortir un film sur lui alors comment dire que tu paniquais totalement rien que d'y penser. Ça te soulage de le voir simplement faire le tour de la voiture pour arriver derrière la portière et là t'essaie de comprendre ce qu'il raconte, il te parle beaucoup trop vite, t'écoutes à moitié parce que toi t'essaie de te sortir de là. En fait t'entends juste les mots sur lesquels il insiste puis tu bug au "petit-ami" ... Si Jungkook était vraiment ton petit ami, tu l'aurais suivit depuis le début de la tournée, tu ne serais clairement pas là avec Thomas dans cette fichu voiture de malheur. Tu continues de te tortiller dans tous les sens, t'as l'impression qu tu vas réussir à t'en sortir mais en fin de compte non, tu t'empires limite la chose. Tu t'arrêtes nette puis tu lèves la tête vers Thomas. « Bon ! Maintenant que t'as fini ton monologue, tu peux me sortir de là ? S'il te plait. » T'avais presque cracher le s'il te plait, t'avais pas envie d'être sympathique avec lui, il ne l'était pas avec toi alors pourquoi toi tu le serais ?
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Sam 3 Nov - 23:07



Love yourself, chicago hell tour

Tu as décidé de la laisser en plan, prise entre la console et le siège passager. La première chose que tu as pensé, à été de faire tout ce que tu pouvais pour lui faire comprendre qu’ici, dans cette voiture, c’était toi qui décidais. Peut-être a-t-elle l’habitude de tout diriger avec ses amis ou encore, avec son amoureux. Puisque tu n’es ni un ni l’autre, tu as bien l’intention de lui faire comprendre qu’avec toi, rien ne fonctionnera. T’as pas l’intention de te lier d’amitié avec cette fille Tu ne la connais pas vraiment. Elle ne t’intéresse pas, non plus. De plus, elle a quelqu’un dans sa vie, quelqu’un que tu aurais bien aimé connaître, ne serait-ce que pour t’approcher de l’un de ses amis. T’ignores pourtant le véritable lien qui unis le Coréen et la chanteuse et honnêtement, tu t’en moques un peu. Tu veux uniquement qu’elle puisse se tenir tranquille pour le restant de la route. Cette dernière sera longue, tu en as conscience. Et elle sera encore pire si Ariana décide de mettre du sien. T’aurais jamais du l’inviter à partager cet espace avec toi. T’aurais du partir seul, et surtout, ne jamais lui proposer un tour de voiture, jusqu’à Chicago. Tu regrettes, vraiment. Mais tu sais aussi que si tu décides de partir et de rebrousser chemin, tu ne retourneras pas sur la route. Tu te dirigeras vers chez toi et mettra un terme à tout ce qui te traverse l’esprit depuis un très long moment. T’ignores si tu en as réellement envie. Depuis que tu penses à ce garçon, c’est le bordel dans ta tête mais tu sais bien que si tu décides de tout arrêter dans l’immédiat, tu finiras par le regretter. C’est sur un coup de tête que tu as décidé d’emmener Ariana, et c’est encore sur un coup de tête que tu décides de tout lui sortir, de lui mentionner tout ce qui ne fait pas ton bonheur. Il y a bien des choses que tu ne désires pas percevoir chez elle, bien des choses que tu ne veux pas entendre. Ne serait-ce que le son de sa voix et tant qu’elle ne t’auras pas dit qu’elle restera tranquille, tu ne l’aidera pas.

Tu restes donc de l’autre côté de la porte, les bras croisés sur ta poitrine, le regard dirigé vers elle. Tu ignores si elle comprend ce qui se passe, si tu dois absolument lui faire comprendre ce qu’elle doit faire pour que tu puisses l’aider un peu. Et au fond, t’en as pas vraiment envie. Tu sais bien que ce ne doit pas être si confortable, mais ça t’amuses tout de même un peu de la savoir prise au piège. Tu continues tout de même à la regarder sans parler, sans presque bouger désormais, attendant sagement la suite. Un simple désolé ne suffira pas. Un simple je ferai attention non plus. Ariana doit trouver les mots magiques pour que tu puisses la sortir de là sinon, elle pourra bien passer le restant de sa courte nuit placée ainsi. Toi, tu as remarqué un motel pas très loin, en bas de la côte. Il est évident que tu pourrais bien la laisser là, à attendre le levé du soleil seule, comme une grande fille. Ce qu’elle n’est pas, bien entendu.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Jeu 8 Nov - 9:27


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
T’étais totalement en train de désespérer, tu voyais que Thomas n’était pas prêt de te sortir de ton piège, t’avais la pire des positions là, t’avais le dos qui commençait à te supplier de vite sortir de là, t’avais mal et pas qu’un peu. Tu commençais vraiment à détester Thomas là, tu commençais même à lui en vouloir parce que c’était de sa faute si t’étais là, coincé entre le siège et le tableau de bord de la voiture, c’est cet idiot qui avait freiner comme un imbécile et surtout c’est lui qui t’avais fait venir dans cette maudite voiture. T’aurais préféré prendre l’avion et ne pas devoir le supporter. Comment Frankie pouvait le faire ? T’allais vraiment lui demander, parce que là tu comprends pas ton frère, tu lui diras à quel point son ami est une personne horrible, tu lui raconteras tout ce qu’il t’a fait subir. T’avais juste hâte que cette maudite aventure sur la route se termine parce que là ça faisait même pas quatre heures que vous étiez coincés ensemble dans la voiture, que t’avais déjà des envies de meurtres … et de suicides aussi. Tout ça pour quoi ? Tout ça pour rejoindre ce maudit coréen qui t’a totalement fait perdre la tête, lui aussi tu lui en veut indirectement parce que c’est en partie de sa faute si t’es là à devoir supporter Thomas. Tout ça parce que t’avais envie de le voir et de comprendre ce qu’il s’était passé l’autre soir. Ok c’est toi qui à engendrer le premier baiser, mais il était revenu chercher le second.

Tu sors un peu de tes pensées, tu lances un regard à Thomas, totalement déprimé, il était là te regardant presque victorieux de ce qu’il était en train de t’arriver Tu pousses un soupire assez fort, t’as pas envie de lui dire ce qu’il veut entendre, mais tu te rends compte que si tu ne te forces pas à le faire, il ne te laissera pas sortir de ta position et vous ne repartirez pas sur la route et ce qui veut donc dire que tu vas être obligée de le supporter encore plus qu’il ne le faut déjà. Tu chouines un peu et tu souffles du nez  « Bon d’accord … Tu m’entendras plus de toute la route, j’me ferais toute petite, t’auras pas l’impression que je suis là. » Ca te dégoûte toi même de limite le supplier pour pouvoir te sortir de ta situation, c’était quelque chose que t’aimais pas faire, surtout quand tu pouvais pas encadrer la personne et pourtant tu le connaissais à peine. Tu pouvais déjà pas le voir en peinture.. « Allez sors moi de là, s’il te plait. » Tu ronchonnes, mais aussi tu commençais à sentir de plus en plus la douleur dans tout ton corps.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Sam 10 Nov - 23:21



Love yourself, chicago hell tour

Tu finis par entendre les mots de la jeune chanteuse mais ça te laisses de glace un instant. Tu sais qu’elle n’est pas sérieuse, qu’elle se moque de toi. Elle s’est toujours moquée de toi en vrai et toi, tu vas la laisser rire ? Non. Tu as toujours les bras croisés sur ta poitrine, le regard dans sa direction et tu ignores si tu devrais aller la délivrer ou tout bonnement, la laisser dans cette position et retourner chez toi, à pieds. Elle, elle pourrait rester là pour le restant de la nuit et certainement trouver quelqu’un pour l’aider demain matin. En fait, tu présumes, c’est pas certain non plus. Peu de personne arrête pour porter secours à quelqu’un sur le bord de la route, lorsqu’il a besoin d’aide. Alors, il faudrait que quelqu’un vienne aider une personne non visible dans une voiture très loin de la route ? Non, tu n’y pensais pas … Si tu décidais de laisser Ariana derrière toi, ce serait très loin de la route, dans le fossé, par exemple. T’étais prêt à pousser la voiture jusque là, à mains nues, uniquement pour avoir la paix ensuite. Tu retournerais chez toi ensuite, l’esprit complètement ailleurs, mais le sourire aux lèvres. Elle finit par te lâcher un petit ‘’s’il te plait’’ et toi, tu finis par soupirer très fortement. Elle fait pitié, mais vraiment. Et t’as jamais aimé voir un animal en mauvaise posture. Surtout pas les grosses bêtes qui ne sont pas capable de comprendre qu’elles sont dans le pétrin. Un peu comme Ariana, au final.

T’as fini par ouvrir la porte passager, mais t’es pas plus prêt à l’aider. Tu restes là à la regarder, t’es tranquille, tu ne parles même pas. Tu ne fais que la regarder sagement. T’as l’impression qu’elle est toute petite comme ça, plus qu’à l’habitude. T’as l’impression que tu pourrais tellement faire n’importe quoi avec sa vie. C’est à toi de décider si tu veux la laisser là, comme çà et enfin avoir la paix pour de vrai ou bien, si tu décides de jouer au bon gars et la délivrer. Tu réfléchis pendant deux longues minutes avant de faire un mouvement. Oui, t’as vraiment pensé à la laisser dans cette position et même, te rendre à Chicago ainsi, conduisant toutes les heures possible, avec une mini version de la mini version d’Ariana écrasée près de toi. Tu finis tout de même par t’avancer vers elle, sans un mot, avant d’actionner l’ajustement du siège. Si elle décide de se décoller un peu, tout rentrera dans l’ordre. Tu laisses tout de même la porte ouverte et tu fais à nouveau le tour de ta voiture, avant de reprendre place à ta place initiale. T’as pas mis le contact encore, tu respires calmement seulement. Tu te demandes vraiment si ça vaut la peine de continuer dans cette direction ou bien, si tu ne devrais pas tout simplement rebrousser chemin et tout oublier.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Mar 13 Nov - 8:28


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
T’es toujours là bloquer, souffrant totalement le martyr, t’étais presque certaine que si tu bougeais ton dos se mettrait à craquer telle une céréale crispy. T’avais limite juste envie de pleurer toutes les larmes de ton corps, tellement que tu serais certainement à court d’eau à la fin. Mais tu te retenais de pleurer pire qu’un bébé d’autant plus que tu étais avec un total inconnu que tu commençais à vraiment détesté. T’avais hâte que tout ça se termine, t’avais même hâte d’être de retour chez toi au final parce que tu commençais à stresser de savoir que t’allais te retrouver là face à Jungkook, ça te retournait l’estomac et c’était pas trop le moment surtout quand la position où tu te trouves. T’espérais tellement que Thomas te libère rapidement, mais il prenait tout son temps. Il était tard … ou tôt … ça dépendait, toi t’avais pas dormir encore et pour toi il était tard, bien trop tard que pour être dans ce merdier. T’espérais seulement que Thomas ne te laisserait pas seule ici en pleine nuit, t’aimais pas forcément être seule la nuit, c’est certainement la raison pour laquelle tu dors entourée de tes animaux. La nuit ça te fait peur, c'est comme ça depuis que t'es enfant.

Tu priais intérieurement pour que Thomas te sorte de là, tu le regardes, tu vois qu’il n’est pas décidé à bouger. Soit il allait t’abandonner là et partir totalement soit il allait reprendre la route te laissant ainsi pendant les heures restantes. Dans les deux cas t’en avais aucune envie. Quand tu le vois ouvrir la portière, tu sens une once d’espoir en toi. Lorsqu’il actionne la petite poignée pour reculer le siège, t’avais envie de hurler de joie, mais tu te retiens parce que tu sais qu'il serait capable de te remettre dans un problème encore pire que celui là. Tu reprends juste ton souffle avant de tenter de ressortir rapidement du véhicule, tout ça t'avait fait presque avoir le souffle coupé, t'étais limite devenue toute pâle. Une fois remise sur tes pieds, tu t’étires légèrement, tes genoux se mettent à craquer, tu fais une moue un peu écœurée puis tu t’installes à nouveau correctement sur le siège. « Merci. » Tu le remercies quand même, bien que tu te doutes qu’il en ait rien à faire de ton remerciement, au moins tu l’avais fais et c’était tout ce qui t’importe. T'avais un minimum de politesse contrairement à certaine personne. Tu prends soin de t’attacher, de serrer au maximum la ceinture contre toi, t’avais pas envie de te retrouver à nouveau dans ce problème. Tu regardes Thomas du coin de l’oeil, il a pas l’air décidé à repartir, mais tu préfères te taire avant de finir mise à la porte sur le bas côté de la route.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Ven 16 Nov - 15:16



Love yourself, chicago hell tour

T’as fini par la délivrer, t’as fini par être un once gentil avec elle. Si ça n’aurait été que de toi, tu l’aurais laissé là. Quelle idée épouvantable avais-tu eu de l’invité avec toi, pour faire le trajet. C’était uniquement une manière pour toi de continuer, de pouvoir rejoindre quelqu’un et ne pas changer d’idée. Pourtant, tu commences à tout regretter. T’aimerais retourner à Los Angeles et retourner dans ton lit, ne serait-ce pour continuer d’observer le plafond, espérant pouvoir trouver des réponses de cette manière. T’ignores totalement ce qui se trouve au bout de ce voyage, si tu auras le courage d’aller vérifier aussi. Tu sais simplement que quelqu’un que t’apprécies beaucoup s’y trouve. Le reste, tu n’en sais rien et t’as pas vraiment l’intention de te pencher sur la question. T’as peur de la réponse, de comprendre ce qui se passe lorsque tu tomberas face à face avec lui. La raison qui te pousses à avancer. La raison qui te pousses à espérer. La raison qui te pousses à vouloir aller vérifier. Tout serait tellement plus simple si tu étais capable de comprendre ce qui se passe, pourquoi t’agis de cette manière et surtout, pourquoi t’es pas capable de démarrer la voiture. Au son de la voix d’Ariana, tu finis par te retourner, tu la regarde un moment, avant de soupirer. Ne lui avais-tu pas dit de se taire ? Que tu ne voulais plus rien entendre ? Et pourtant, elle est là, continuant de parler, comme si de rien n’était. T’ignores si elle est bouchée ou … bouchée. T’ignores aussi ce que le chanteur, son petit ami, peut bien lui trouver. Pas qu’elle n’est pas jolie, mais elle a un caractère assez trempé, pour ne pas dire dérangé. Et puis non, tu ne l’as trouve pas jolie. T’ignores complètement pourquoi, mais depuis des semaines, tu ne regardes plus les filles de la même façon. C’est rendu beaucoup plus compliqué pour toi, pour avancer. T’as l’impression d’avoir mis ta vie de côté pendant un long moment et maintenant, comprendre que t’es complètement perdu.

Tu finis par reporter ton attention sur la route, mais tu ne démarre toujours pas. Tu préfères poser ton regard devant toi, sans parler, sans même broncher. C’est pas comme si ça serait nouveau, de toute manière, tu ne parles presque pas. T’as toujours l’impression d’être de trop dans la conversation, lorsque tu commences à parler. Et là, en ce moment, t’as pas vraiment intérêt à dire de quoi pour les prochaines minutes. Pourtant, il le faudrait. Il faudrait que tu expliques ce qui se passe à Ariana, pour ne pas avoir de problèmes ensuite. Tu finis par te retourner légèrement, posant ton regard sur la petite créature assise à tes côtés. - Va falloir que tu pousses la voiture. - Tu ajoutes rien pour l’instant, t’espères qu’elle a compris l’histoire. Si ce n’est pas le cas, tu te feras un plaisir monstre pour le lui expliquer à nouveau. - En arrêtant la voiture, je me suis pris je ne sais où, je peux pas la faire avancer. - Tu te risques à nouveau un regard dans sa direction, espérant qu’elle puisse comprendre que tu ne rigoles pas. T’aurais aimé, mais ce n’est pas le cas.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Dim 18 Nov - 8:33


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
T’avoue avoir été choqué du petit élan de générosité de Thomas, au moins il t’avait libérer de cette fichu position. Il avait pourtant bien pris son temps de te regarder souffrir, t’avais l’impression qu’il aimait voir les gens souffrir. Faudra que t’aie une discussion avec ton frère parce que là tu comprenais vraiment toujours pas pourquoi il avait Thomas dans ses amis. Et plus la route passe, moins tu comprends en fait. Frankie et Thomas sont totalement opposés. T’essaie toujours de comprendre, mais rien n’y fait, tu seras mieux d’aller directement poser la question à ton aîné. Tu t’étais réinstaller correctement sur le siège et tu attendais, tu attendais qu’il redémarre. Tu comprends pas pourquoi il ne le fait pas, il reste là muet comme une tombe, tu le regardes du coin de l’oeil, les sourcils froncés, la bouche pincé. T’aurais bien envie de lui dire de bouger son cul et de repartir, mais t’as pas envie d’être larguée sur le bord en pleine nuit. T’espérais pas non plus qu’il se mette à faire demi-tour. T’avais pas quitter ton lit pour rien, alors il y avait plutôt intérêt à ce qu’il reparte en direction de Chicago.

Il reste encore là, la voiture bien arrêté, tu laisses tomber ta tête en arrière, elle vient se poser assez brutalement sur le repose-tête et tu souffles assez fort, tu commençais à avoir froid et t’en avais un peu marre de voir le même décor là. Toi tu voulais juste être presque à Chicago et à ressentir cette sensation qui te dit que t’en a bientôt fini avec cette malédiction. Pourquoi t’avais accepter ça ? T’aurais mieux fait de rester dans ton lit, vraiment.. D’un coup Thomas décide d’ouvrir la bouche, tu le regardes toujours du coin de l’oeil jusqu’à ce qu’il te dise que TU dois pousser la voiture. Ta tête se tourne rapidement vers lui, t’as les yeux grands ouverts. Il blague ? … Non il n’a pas l’air. Tu croises les bras et lève les yeux au ciel. « Tu m’a bien regarder ? Si MOI je dois pousser la voiture, on est pas parti avant la nuit prochaine. » Tu souffles du nez, il t’avait bien regarder ? T’as la taille d’un nain de jardin et le poids d’une crevette. T’arriverais même pas à faire bouger ton propre chien, alors une voiture imaginons même pas. Puis tu t’imaginais déjà des films, le genre de film où tu pousses la voiture et que lui parte sans toi, la parfaite excuse pour t’abandonner au milieu de nulle part. « Si tu cherches un moyen pour m’abandonner sur le bord de la route, trouves autre chose. J’sortirais pas d’ici. » Ok tu paniquais au fond de toi, t’avais pas envie de te retrouver seule en pleine nuit d’autant plus que t’as pas forcément de réseau alors pour appeler quelqu’un à la rescousse ce ne serait pas possible
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Sam 24 Nov - 9:57



Love yourself, chicago hell tour

Tu restes là, tu bouges pas. C’est pas de ta faute si elle, elle ne comprend pas que tu ne joues pas. Tu lui dis la vérité et elle, elle espère très certainement que ce n’est pas le cas, Et c’est clairement pas ta faute tout ça. Si elle n’avait pas fait sa folle depuis la sortie de son domicile, vous n’en seriez pas là. Toi, t’avais pensé à une petite balade tranquille, le genre de balade où elle aurait dormi le restant de la nuit, reprenant le volant ensuite pour te laisser le temps de te reposer. Faire le chemin à deux, comme une équipe. Mais au lieu de tout ça, t’avais l’impression d’être le seul à vouloir mettre de l’eau dans ton vin. Elle, elle voulait tout avoir et ne pas bouger le petit doigt. Tu m’a bien regarder ? ...- T’as peur de te casser un ongle ? Ou de froisser le tapis de bain qui te sers de vêtement ? - Ça, t’avais pas pu le retenir. Avec ses faux ongles, ses faux cils et pas de faux seins certains, elle entrait trop souvent en scène avec des rallonges de sa vie. T’avais pas envie de devoir tout lui expliquer, mais oui, elle était la seule qui pouvait sortir de là et aller pousser la voiture. Tu veux pas devoir lui donner un paquet de raisonnements, tu veux juste le silence et que ton mal de tête puisse finir par disparaître. Et surtout, ne pas lui donner raison. - Tu vois vraiment quelqu’un d’autre ici pour nous aider ? - T’as fini par lever le ton, tout en te tournant vers elle tandis que madame décide de faire sa difficile. Elle est toujours là, les bras croisés devant elle, comme si ceci pouvait vraiment la sauver. Et puis, t’as aucune envie de devoir l’affronter non plus. - Désolé princesse, mais je te laisse pas le choix. - Tu finis par t’avancer vers elle, tu détaches sa ceinture de sécurité et sans même lui demander la permission, tu décides de prendre position à moitié sur ton siège, à moitié sur le sien, essayant d’ouvrir la portière du véhicule, côté passager. T’as pas vraiment envie de jouer à celui qui la force à faire quelque chose qu’elle ne veut pas, mais bon … si t’as pas le choix. T’as pas l’intention de rester ici toute la nuit et attendre que quelqu’un puisse venir vous aider. Et c’est vraiment la seule chose que tu as trouvé, soit qu’elle pousse le véhicule pendant que toi, t’essaies de le sortir de ce mauvais pas. T’aurais jamais dû arrêter la voiture, t’aurais dû continuer et laisser Ariana dans sa position. Avoir su …

Tu finis par réussir à ouvrir un peu la porte, c’est toujours mieux que rien. Et sans lui demander quoi que ce soit, t’essaies de pousser la chanteuse en bas du véhicule. Si elle se pensait toute petite, c’est vraiment pas le cas. Tu sais que tu vas finir par avoir mal à l’épaule, mais c’est pour une bonne cause. T’as entendu dire qu’il y avait des loups dans les parages, qu’il y avait une possibilité que vous puissiez vous faire attaquer aussi et ça, t’as pas envie de ça. T’as déjà l’impression de te faire agresser par Ariana, pas la peine d’ajouter une meute d'animaux après ta personne. Plus tu la pousses vers l’extérieur, plus tu as l’impression que c’est mal ce que tu fais. Mais bon, tu auras des remords seulement si tu y arrives. T’en auras bien à un moment donné, t’en es persuadé. Tu veux pas devoir prendre tout le reste de la nuit pour la faire descendre, ça serait tellement plus simple si elle finissait par comprendre qu’elle doit sortir, qu’elle doit t’aider à sortir de là et non jouer à la sainte nitouche, ce qu’elle n’est plus depuis longtemps.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Star du mois
En ligne

ÂGE :
25

INTERVIEWS :
1105

Star du mois

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Dim 2 Déc - 19:13


LOVE YOURSELF, CHICAGO HELL TOUR
Thomas & Ariana.
Attend… Il était vraiment sérieux en voulant que tu sortes de cette maudite voiture pour la pousser ? Il t’a vraiment bien regarder ? C’est à peine si t’étais aussi grande que le pneu de sa voiture … Ok t'exagères un peu là, juste un peu. Mais vraiment qu’un peu ! T’es pas décider à bouger de cette voiture, il avait qu’à la pousser de lui même. Après tout, c’est de sa faute si vous êtes rendu à ce point. Il a voulu s’arrêter et perdre du temps et bah voilà. Le Karma. Le karma qui se retourne contre toi aussi, par ailleurs. Tu détestes Thomas. Autant que tu détestes… n’importe quoi. Ouais. T’as pas d’idée de ce que tu déteste pour l’instant, t’es trop occupée à haïr Thomas. Tu penses même pas à lui répondre et d’un coup, tu le regarde de travers quand il se met à essayer de te pousser hors de la voiture. T’essaie de résister mais tu finis rapidement par terre hors de la voiture. Tu gueules, tu peux pas t’empecher. T’as envie de claquer la porte de sa voiture et de rester assise là sur le bords de la route. T’as pas envie d’aller plus loin, t’en as plus envie. Tu sais bien que c’est une mauvaise idée, la pire qu’elle soit. T’es même pas certaine de vouloir voir Jungkook, maintenant. Tu te relève, t’essuyant le jeans et les mains.

Tu te retournes vers Thomas, le regard mauvais. Si t'aurais eu des laser à la place des yeux, il serait déjà mort au moins trois fois là. « Crois moi, ça se payeras tout ça ! » Tu souffles et tu te diriges à l’arrière de la voiture, tu désespère d’avance parce que tu sais à quel point ça servira à rien, que t’arriveras certainement pas à la faire bouger. Tu soupires fortement avant de te coller à la voiture pour essayer de la pousser. « BON TU LA DÉMARRE CETTE MAUDITE VOITURE ?! » Tu hurles, t’as l’impression de pousser la voiture pour rien du tout. Ça t’agace, t'as pas que ça à faire de pousser sa voiture. Tu lances des injures à voix basses, tu tapes tes talons sur le sol, jetant ta queue de cheval en arrière, toujours en rechignant. T’aimerais juste que Thomas se magne un peu de démarrer sa maudite bagnole pour enfin dégager de là. T’aimes pas l’ambiance du coin, ça te fait penser à un mauvais film d’horreur, ceux à bas budget où ce sont simplement les effets médiocres qui font flipper et pas le film en lui même.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
admin à harceler si besoin

ÂGE :
28

INTERVIEWS :
701

admin à harceler si besoin

MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   Jeu 6 Déc - 23:37



Love yourself, chicago hell tour

« Crois moi, ça se payeras tout ça ! » T'as dans l'idée de l'imiter, de lui montrer que tu te moques grandement d'elle mais à la place, tu préfères lever les deux yeux en l'air, avant de soupirer très fortement, déposant ton dos contre le dossier de ton siège. T'arrives pas à y croire que cette fille là, il y a des gens qui peuvent tenir à elle. Non, pas possible. Pas avec un caractère comme le sien, pas avec une tête comme la sienne aussi. Des amis, ça se mérite. Et un semblant de famille aussi. Tu finis par la regarder sortir, t'arrives pas à y croire, t'as réussi à la sortir de là, sans trop de problème, sans devoir la blesser non plus. Tu te voyais déjà dans l'obligation de sortir, de contourner ta voiture, d'ouvrir la portière et de la tirer par le bras jusqu'à ce qu'elle finisse par céder. Oui, tu l'aurais fait et ce, sans aucun problème. Pourquoi te gênerais-tu d'agir ainsi face à elle aussi ? Tu ne lui doit rien, vous êtes loin d'être amis et en plus, t'en as rien à faire si elle décide de ne plus te parler ensuite. Même que tu pourrais très bien vivre avec ça et ce, pour le restant de ta vie.

Elle finit par sortir, se mettre derrière le véhicule et toi, tu attends sagement qu'elle puisse être à la bonne hauteur. Enfin, manière de parler ... Tu attends tranquillement, le regard dirigé vers le miroir en haut de ta tête, tu surveilles sans un mot, sans un bruit. T'as même réussis à retenir ta respiration, le temps que tout s'emboîte parfaitement. Dès que tu entends la voix d'Ariana, tu décides de partir le moteur, donnant un gros coup de ''gaz'', de manière à déprendre la voiture ... qui n'était pas prise du tout à quelque part. Sans crier gare, la chanteuse se fait arroser de boue, de la tête aux pieds. Tu finis par faire quelques mètres avec la voiture, l'arrêtant par la suite. Tes yeux cherchent immédiatement le miroir de manière à pouvoir contempler les dégâts. Et vraiment, tu en es très fier. Elle a voulu chercher les embrouilles avec toi, elle est loin d'avoir fini. Tu baisses ta vitre et, tout en sortant la tête, tu décides de lui crier quelques mots: - Pas question que tu embarques dans ma voiture ainsi ... Aucunement question. - Tu reviens dans la voiture, tu remontes la vitre et, tout doucement, tu verrouilles les portières. Non, pas question. Mais alors là, pas du tout.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Love yourself, chicago hell tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love yourself, chicago hell tour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Le consulat Général d'Haiti à Chicago présente...
» Tour de Farce
» Absolarion Love.
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IDOL ★ :: The rest of the world :: Once upon a time :: Flashback-
Sauter vers: